At the borders of friendship : work, morality and survival in a colonial Israeli-Palestinian space

par Chiara Pilotto

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Didier Fassin et de Mauro Van Aken.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università degli Studi di Milano Bicocca .

  • Titre traduit

    Aux frontières de l'amitié : travail, morale et survie dans un espace colonial Israélo-palestinien


  • Résumé

    Ma thèse porte sur le rapport entre le personnel et le politique dans le contexte de violence politique et d’incertitude structurelle produit par l’occupation militaire et le settler colonialism israéliens en Cisjordanie. Elle est fondée sur une ethnographie du quotidien que j’ai conduit dans un village palestinien sous contrôle israélien total. La recherche vise à montrer le lien entre intimité et violence à partir d’une analyse des processus de subjectivation morale et politique qui affectent les relations personnelles dans la vie quotidienne des Palestiniens. Au lieu de me concentrer sur l’opposition entre les deux populations en tant que forme exclusive de leur relation dans le cadre du discours nationaliste, j’ai étudié l’articulation entre séparation politique, imbrication spatiale et proximité sociale à partir des transformations opérées dans la rationalité politique du pouvoir colonial israélien. Dans cette perspective j’ai focalisé mon attention sur la circulation des normes, des valeurs et des affects dans un espace social israélo-palestinien, qui a été produit par l’“exclusion inclusive” des Palestiniens par l’Etat d’Israël. Que devient-il le “lieu” du politique dans ce contexte ? J’ai abordé cette question en me concentrant sur le travail palestinien en Israël comme un dispositif d’intégration et de subordination des Palestiniens, et sur les formes de vie que l’expérience des travailleurs engendre, lorsque les relations de travail sont conçues comme des “relations humaines” et même, dans certains cas, d’“amitié”. Mon ethnographie analyse comment le personnel et le politique, le “privé” et le “public”, sont réarticulés au sein du système de domination israélien.


  • Résumé

    My dissertation concerns the relationship between the personal and the political in the conext of political violence and structural uncetainty, which was produced by the Israeli military occupation and settler colonization of the West Bank. It is based on an ethnography of everyday life that I conducted in a Palestinian village under complete Israeli control. The research aims to show the link between intimacy and violence by analyzing the processes of moral and political subjectivation, which affect personal relationships in the Palestinian's daily life. Instead of focusing on the opposition between the two populations as the exclusive form of their relation according to the nationalist discourse, I have studied the articulation between political separation, spatial imbrications and social proximity while highlighting the transformations in the political rationale of the colonial Israeli power. Under this perspective I have drawn my attention to the circulation of norms, values and affects in an Israeli-Palestinian social space, which was constituted though the Palestinians' "inclusive exclusion" by the Israeli state. I have questioned what the "place" of the political becomes while considering Palestinian labor in Israel as an apparatus for both integrating and subordinating Palestinians. Starting from Palestinian workers' experience, I have highlighted the forms of life that are created when work relations are conceived as "human relationships" and even - in some cases - a "friendship". My ethnography analyses how the personal and the political, the "private" and the "public", are rearticulated in the Israeli system of domination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (376, 51 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.353-359

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.