L' éternel retour au mythe : un cas d'écriture du savoir, Tabiteuea, Kiribati

par Guigone Camus

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Alban Bensa.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La thèse prend comme objet de réflexion un texte en langue gilbertaise, recueilli en 1948 par l’ethnologue américaine Katharine Luomala (1907-1992) à Tabiteuea, un atoll localisé dans le sud des îles Gilbert – aujourd’hui membres de la République de Kiribati. Couchée sur le papier par Kambati Roteman, informateur de Luomala, originaire du village de Tekaman à Tabiteuea Nord, cette œuvre fait partie d’un corpus de textes et de données ethnographiques conservé aux Bernice P. Bishop Museum Library and Archives d’Honolulu (Hawai’i). Après avoir fait l’objet de plusieurs étapes de traduction, dont la dernière se vit confirmée en 2015 par une collaboration avec Tiam Unimawa, un informateur privilégié, il est analysé tant comme objet littéraire que comme réservoir de sens, déployé en plusieurs volets lus à l’aune d’une combinaison de matériaux ethnographiques (archives Luomala, archives Latouche, données contemporaines issues de deux missions conduites à Tabiteuea en 2011 et 2015).

  • Titre traduit

    Eternal return to myth : a case of knowledge writing, Tabiteuea, Kiribati


  • Résumé

    This PhD approaches a narrative written in Gilbertese in 1948 and collected in the field by Katharine Luomala (1907-1992), in Tabiteuea, Southern Gilbert Islands (now part of the republic of Kiribati). Written for the anthropologist by one of her informants named Kambati Roteman, inhabitant of Tekaman village in Tabiteuea North, this narrative belongs to a collection of manuscripts and ethnographic data preserved in the Bernice P. Bishop Museum and Library archives, in Honolulu. After several translation stages, the last of which confirled by a recent collaboration in the field (2015) with an informant, Tiam Unimawa, the text as a literary material conveying various meanings, is analyzed in the light of a combination of ethnographic materials such as Luomala and Latouche archives along with contemporary data collected in Tabiteuea, in 2011 and 2015.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (324,230 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.243-261

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.