Croyances magico-religieuses, imaginaire collectif et commerce : itinéraires de petits commerçants à Yaoundé (Cameroun)

par Valérie Nne'e Onna

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Jean-Paul Colleyn et de Yvan Droz.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Chez les petits commerçants beti et fang rencontrés à Yaoundé, le succès de leur activité est une condition sine qua non de leur accomplissement personnel. Cet accomplissement, manifesté par la reconnaissance du statut prééminent de mfan mot, est considéré comme une condition et une manifestation du mvoe (forme absolue du bien-être qui constitue l’horizon ultime des existences). Cette tranquillité matérielle et sociale est inatteignable sans un rapport favorable au monde invisible. Dans les imaginaires, l’univers est en effet organisé suivant une double dualité : séparation en un monde visible (au sein duquel évolue l’ensemble des êtres vivants) et l’Invisible (accessible uniquement aux êtres dotés de pouvoirs supra-humains) ; répartition des êtres vivants et spirituels en forces du bien ou du mal selon leur propension à favoriser le mvoe ou à lui nuire. Pour se prémunir des actions destructrices des sorciers et des autres « suppôts de Satan », le commerçant devra donc obtenir le soutien d’alliés puissants recrutés dans la « sphère divine », notamment au sein des Églises dites « du Réveil ». L’Invisible est source de dangers mais aussi d’opportunités, spécialement pour les cadets sociaux. Des alliances heureuses avec l’Invisible sont supposées assurer le bien-être et la réussite dans le monde visible. Elles constituent ce que nous avons nommé le capital « magico-religieux », soit la capacité individuelle à mobiliser des agents aux pouvoirs suprahumains afin qu’ils agissent utilement sur les aspects immatériels de l’existence.

  • Titre traduit

    Magico-religious beliefs, collective imaginary and trade


  • Résumé

    This work focuses on small vendors belonging to the Beti-Fang community. From their perspective, a successful business is a prerequisite for personl fulfillment. This achievment, demonstrated by the recognition of the pre-eminent status of "man not", is a condition and a manifestation of "mvoe" (absolute form of welfare and the ultimate horizon of existence). Material and social peace is unattainable without a favorable relationship with the invisible world. In fact, they perceive the universe as separated in two worlds: "visible" world (in which evolves all living beings) and an "invisible" world (restricted to those with supra-human powers). The universe is also divided into "good" and "evil" fields according to their propensity to favor or harm the "mvoe". In order to protect themselves from witches and other "Satan's agents", the vendors have to get the support of powerful allies found in the "divine field", particularly in the Pentecostal churches. Despite its hrmfulness, the invisible world is a place of opportunities as well, especially for underprivileged groups. Prosperous alliances with invisible forces are supposed to ensure well-being and success in the visible world. This constitutes what we have called the "magical and religious capital", referring to the ability of an individual to mobilize agents with supra-human powers to effectively act on the intangible aspects of his life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (vii-551 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.504-532

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.