Les habitants d'Angkor : une lecture dans l'espace et dans le temps des inscriptions sociales de populations villageoises installées dans un territoire ancien

par Fabienne Luco

Thèse de doctorat en Anthropologie Sociale et ethnologie

Sous la direction de Yves Goudineau.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    "Amnésie", le terme ne cesse de revenir dans les propos des Occidentaux pour évoquer les difficultés rencontrées dès lors que l'on entend appréhender auprès des Cambodgiens une mémoire historique et généalogique ainsi qu'un modèle d'organisation sociale à partir des supports traditionnels que sont l'écrit et l'oralité. Ce travail propose d'explorer en quoi "l'espace", considéré comme objet de recherche pourrait également servir de support à l'expression et à la transmission de pratiques sociales et d'histoires. Sur la base d'une ethnographie menée à partir de familles qui habitent sur le site archéologique d'Angkor, l'étude commence par une lecturte de la (re)construction sociale à partir de l'espace domestique. L'édification des maisons et les façons d'y habiter sont étudiées d'un point de vue technique, rituel et social croisé avec des données sur les orientations et la symbolique qui leur est attachée. La recherche s'élargit ensuite au hameau, au village et au "petit pays" et montre comment les relations sociales et identitaires s'expriment et se transmettent tout en se reformulant dans un espace formaté selon des représenataions culturelles et des histoires locales et régionales. La thèse se termine par l'étude de la mise en forme du sacré dans l'espace. Des relevés cartographiques de la distribution spatiale de divinités dans les différents espaces emboités précédemment étudiés révèlent un contrôle territorial et social opéré par des figures de défunts puissants. Cette étude commencée par la maison s'chève sur un essai d'interprétaion du temple en tant que matrice spatiale à partir de laquelles les dysharmonies sociales peuvent être régulées.

  • Titre traduit

    Angkor's dwellers


  • Résumé

    "Amnesia", the word keeps coming back in Westerners' talks about the difficulties encountered whennever one wishes to understand historical and genealogical memory and models of social organization in Cambodia based on traditional supports, be it written or oral. This thesis seeks to explore how "space", also considered as an object of research, could be used as a medium for the expression and the transmission of social practices and stories. Based on ethnographic research conducted with families living in the archaeological site of Angkor, this study begins with a reading of the social (re)construction from the basis of domestic space. The building of houses and the ways in which they are inhabited are examined from a technical, ritual and social point of view, in tandem with data on cardinal orientations and their symbolisms. The research then expands to the hamlet, the village and the "petit pays". It explains how social and identity relations are articulated and transmitted while being reformulated in a space formated according to cultural representations as well as local and regional stories. The thesis ends with a study of the shaping of the sacred space. Cartographic mappings of the psatial distribution of deities in areas previously studied reveal a hiearachical system of territorial and social control operated by powerful deceased personalities. Starting with the house, this study ends with an interpretative essay on the temple seen as a spatial matrix which social disharmonies could be regulated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (696 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.513-550

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.