Le processus de l'abolition de I'esclavage en Nouvelle Grenade (1780-1860) : temps et contretemps d'une transition significative entre la Révolution et la République

par Maria-Fernanda Cuevas

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Bernard Vincent.


  • Résumé

    L'objectif principal de la recherche est d'approfondir sur le processus long de l'abolition de l'esclavage en Nouvelle Grenade, en mettant l'accent sur l'évolution des relations esclavagistes et des résistances des esclaves, ainsi que sur les aspects politiques et juridiques qui ont conduit à la désarticulation de l'institution de l'esclavage, puisque l'État républicain est intervenu comme un autre acteur dans le processus. L'importance de l'étude de l'abolition dans le continent américain, réside dans les transformations qu'il a apportées avec lui dans sa mise en œuvre dans chaque espace impérial ou républicain. Ce processus s'est réalisé de manière graduelle dans la plupart des cas et leur développement a été assez contradictoire, car cela a impliqué une série de débats et de mesures, où se sont trouvés en dispute les intérêts de propriétaires, d'élites, d'esclaves et des États eux-mêmes ; États qui ont dû intervenir pour mettre le point final au processus, dans chaque espace américain. Afin de montrer les différents acteurs impliqués dans le processus et en cherchant à intégrer le rôle des esclaves et leur évolution dans ce processus, nous avons repris une métaphore musicale de temps et de contretemps, pour détailler le rythme irrégulier qui a été suivi dans la désarticulation de l'esclavage. Ainsi, au temps linéaire de la domination esclavagiste et des événements politiques et sociaux, nous avons ajouté l'étude des contretemps des résistances et des agissements des esclaves, qui ont eu un impact sur la linéarité de la domination, en transformant peu à peu le cours de l'institution de l'esclavage à l'intérieur de la trajectoire complexe qui a mené à son terme.


  • Résumé

    The widespread granting of freedom and formal citizenship to slaves represented an enlargement of revolutionary universalism vis-a-vis popular sectors. The main objective of this research is to investigate the long process of the abolition of slavery in New Grenade, focusing on the evolution of slave relations and the resistance of slaves, as well as on the political and legal aspects that led to the disarticulation of the institution of slavery, since the republican state intervened as another actor in the process. The importance of the study of the abolition in the Americas is related to the transformations it has brought an its implementation in each imperial or republican space. This process was gradual in most of the cases and had a contradictory development, as it involved diferent debates and mesures in which the interests of owners, elites, slaves and States themselves were in dispute. In fact, States had to intervene to bring the process to an end, in every space of the continent. In order to show the different actors involved in the process of abolition, and by seeking to integrate the role of the slaves and their evolution in this process, we have taken up a musical metaphor of time and contretemps to detail the irregular rhythm that was followed in the disarticulation of slavery. Thus, in complementation to the linear time of boundage domination and political and social events, we have added the study of resistances and slave actions, as well as its impact on the trajectory that led to extinguish the institution of slavery.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.355-376. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.