Pourquoi certains immigrés reviennent et la plupart des étudiants veulent partir ? : vers une analyse contextuelle des motifs de retour, des perspectives de mobilité et du non-retour : l'exemple du Maroc

par Amine Chamkhi

Thèse de doctorat en Démographie et sciences sociales

Sous la direction de Hervé Le Bras et de Aomar Ibourk.

Le président du jury était Smaïn Laacher.

Le jury était composé de Hervé Le Bras, Aomar Ibourk, Smaïn Laacher, Michel-Pierre Chélini, Kamel Kateb.

Les rapporteurs étaient Smaïn Laacher, François-Charles Wolff.


  • Résumé

    Le sujet de la thèse traite la thématique de la migration marocaine sous une triple dimension. D'abord la migration de retour passée au prisme des mobiles incitant l'émigré à rentrer dans son pays d'origine. Ensuite, sous un angle post migratoire, sa réinstallation et les conditions nécessaires à son intégration dans sa nouvelle/ancienne société de naissance. Enfin, le dernier volet est consacré aux intentions de mobilité à l'internationale, et du non-retour chez les étudiants marocains. La mobilité des étudiants issus des pays du Sud vers les pays du Nord est souvent imagée comme un signe avant-coureur à une installation durable. Les politiques migratoires des pays d'accueils ont profondément modelé le profil des candidats à l'immigration durant la deuxième moitié du XXème Siècle et au cours de la première décennie du XXIème Siècle. D'une demande axée sur une main d'œuvre jeune, en bonne santé et surtout bon marché, le profil des candidats à l'immigration a évolué vers une autre, en l'occurrence, plus qualifiée ou a fortiori susceptible de le devenir.


  • Résumé

    This thesis raises the issue of Moroccan migration over three dimensions. First, it focuses on the determinant of return migration. Then, it adopts a post-migration viewpoint to analyze emigrants' resettlement and to exhib the necessary conditions of their integration in the new/old home society. Finally, the last part of th manuscript deals with the incentives of international mobility and Moroccan students' non-return choices. The South to North mobility of students is often seen as the evidence of a future and sustainable settlement in the receiving country. The migratory policies of host countries have deeply defined the profiles of emigrants sine the second half of the twentieth century. From young, healthy and moreover low-cost profiles of worken migrants are now expected to be more highly skilled or able to acquire high skills

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (364 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.222-228. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-103
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.