Des chants en partage : l'épopée homérique comme expérience religieuse

par Manon Brouillet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Judet de La Combe.


  • Résumé

    Les épopées homériques dessinent un large éventail de situations où hommes et dieux entrent en contact. Alors qu'elles sont souvent pensées comme des textes qui donnent accès à une représentation grecque des dieux, cette thèse montre que la présentifïcation des dieux est au cœur des épopées, dans une perspective toujours relationnelle où les hommes font l'expérience de la présence divine. D'autre part, l'approche anthropologique prend en compte le contexte de la performance épique, comme moment où les hommes sont mis en présence des dieux. Le lien qui s'instaure alors nécessite et permet tout à la fois que l'auditoire se constitue en communauté. Le chant de l'aède est l'occasion de l'instauration d'un relation de réciprocité, kharis, qui lie ceux qui l'écoutent entre eux et avec les dieux. C'est ainsi qu'il faut comprendre ces chants «en partage» à l'origine d'une expérience religieuse. La perspective comparatiste permet d'interroger la dimension rituelle de la performance orale. La lecture de détail des épopées homériques éclaire les questions d'inspiration, de divination et plus généralement la mise en présence entre hommes et dieux. Le modèle d'agentivité partagée permet de rendre compte de la structure de l'action épique comme de 1 performance poétique. La collaboration entre hommes et dieux est nécessaire à la réussite de la performance, et une semblable collaboration est enjeu dans les actions épiques. Héros, devins, poètes sont autant de figures susceptibles d'entrer en contact et d'accomplir une action en collaboration avec les dieux. Les épopées homériques sont ainsi envisagées comme un discours qui construit le polythéisme et comme un événement qui l'incarne.

  • Titre traduit

    Songs between Gods and Men : Homeric Epics as a Religious Expérience


  • Résumé

    In the Homeric epics, gods and men are regularly presented in contact with each other. Far from considering the Iliad and the Odyssey as texts that allow us to know how the Greeks represented the gods, this dissertation focuses on the "presentification" of the gods: they enter into relation with the men who experience their presence. Moreover, from an anthropological perspective, I take into account context of the epic performance as a moment when gods are made present. Such a link between men and gods requires and at the same time makes possible that the audience is constituted as a community. Through to the singer's song, reciprocity, kharis, binds the men together with each other and with the gods. Thus, the "songs between gods and men" are a religious experience. I ground my work in a comparatist approach in order to explore the ritual dimension of the oral performance. Through close-reading, I analyze inspiration, divination and the gods' presence in the Homeric epics. The epic action and the poetic performance are characterized by co-agency. Indeed, men and gods need to collaborate for the efficacy of the performance, but they also collaborate in various epic actions. Heroes, diviners, and singers are not manipulated by th gods, nor are they mere mouthpieces. But they are able to be in contact and co-act with the gods. Thus, the Homeric epics shape polytheism while the performance as an event embodies it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (511 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.462-496. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-97
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.