Du paysage et de ses quasivalents : le parti pris des mots

par Catherine Franceschi-Zaharia

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Augustin Berque.

Le président du jury était Yann Nussaume.

Le jury était composé de Augustin Berque, Yann Nussaume, Jean-Marc Besse, Sylvie Salles.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Besse, Sylvie Salles.


  • Résumé

    Depuis la découverte de l'absence d'équivalent grec et latin de paysage, la question de l'invention du paysage reste ouverte. En suspendant toute définition et idée a priori du paysage, cette question est réexaminée à partir du mot et de ses équivalents en allemand, néerlandais, anglais et italien. La reconstitution de leur premiers temps et de l'établissement de leurs équivalences met en évidence une partition selon leur registre sémantique : une série « territoriale » et une série « image ». Cette partition ne relève pas de l'étymologie, mais de l'histoire de chacun des mots. Landschaft, landschap, paese appartiennent à la série « territoriale » ; paysage, paesaggio ainsi que les équivalents anglais paisage et landskip antérieurs à landscape appartiennent à la série « image ». Les équivalences ne peuvent qu'être partielles, ce qui conduit à préférer le terme quasivalence. Néanmoins, du milieu du XVe à la fin du XVIe siècle, un lieu commun du paysage et de ses quasivalents s'affirme : celui de l'image. C'est dans ce registre que les expressions « paysage occidental » ou « paysage européen » trouvent leur pertinence. Si Dante a donné à paese son assise et son orthographe, le rôle de la perspective en peinture est bien un préalable au glissement des mots du registre territorial vers celui de l'image. L'invention du paysage en dépend. Une dizaine d'occurrences antérieures à la première attestation connue jusque-là (1549) place vingt ans plus tôt le terminus ante quem de l'invention du paysage. Leur analyse précise le rôle du paysage dans l'image. L'ensemble du travail ouvre la question de la participation de cette invention à l'émergence du monde moderne occidental.

  • Titre traduit

    On paysage and its quasivalents : the bias of words


  • Résumé

    Since the discovery of the lack of a Greek or Latin equivalent for paysage (landscape), its invention remains an open question. Leaving aside any definition and a priori about paysage, this question is re-examined starting from the term and its equivalents in German. Dutch, English, and Italian. The research of their first occurrences and the setting up of their equivalents reveals a typology based on semantic registry : a "territorial" and an "image" series. This typology is not based on etymology, but relates to the historical use of each term. Landschaft, landschap, paese belong to the "territorial" series, while paysage, paesaggio, as well as their English equivalents paisage and landskip which precede landscape belong to the "image" series. The equivalence can only be limited, which is why we prefer the term quasivalence. Nevertheless, from the mid-fifteenth century to the end of the sixteenth century, a common place for the paysage and its quasivalents emerges: the image. "Western landscape" or "European landscape" find their relevance in this vein. Whilst Dante gave to paese its meaning and spelling, the role of perspective in painting was a prerequisite for the shift of the terms from the territorial to the image domain. The invention of paysage depends on it. Prior the first accepted occurrence until now (1549), there are in fact a dozen other occurrences which bring forward by twenty years the terminus ante quern of the invention of paysage. The analysis of these occurrences clarifies the connexion between paysage and image. This work is raising the question of the part played by the invention of paysage in the emergence of the modern Western world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.227-263. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-95
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2016EHES0095
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.