Entrer et rester dans la course : l'activité d'entraînement du cheval au coeur des recompositions sociales du milieu hippique

par Sabrina Nouiri-Mangold

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Florence Weber.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre Maurice Halbwachs (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Marie Cartier.

Le jury était composé de Florence Weber, Marie Cartier, Susan Carol Rogers, Charles Suaud, Vérène Chevalier.

Les rapporteurs étaient Susan Carol Rogers, Charles Suaud.


  • Résumé

    En décembre 2014, le monde des courses hippiques a connu, pour la première fois depuis l'implantation des courses en France, une mobilisation a priori improbable d'entraineurs de chevaux, également chefs d'entreprises, en concurrence les uns avec les autres. Cette mobilisation « des entraineurs en colère » révèle et interroge les discordances et les ententes entre différents acteurs du milieu des courses : la société France Galop qui organise les courses, l'Etat, les entreprises, mais aussi les travailleurs de l'entrainement du cheval de course. A cette fin, la thèse conduit une analyse conjointe et localisée du recrutement des entraîneurs, et de leurs conditions de travail, en lien avec des modifications structurelles de l'espace des courses, telles que l'ingérence de l'Etat dans le milieu hippique, l'ouverture du marché des courses aux petits propriétaires, ainsi que les transformations du salariat hippique. Basée sur une enquête ethnographique entamée en 2005, cette recherche combine tant des observations et entretiens que des données quantitatives. C'est précisément le long cours de cette investigation qui a permis de révéler les transformations économiques et sociales du monde des courses. En somme, ce travail illustre l'intérêt de considérer l'activité d'entraînement du cheval, comme le résultat croisé de différentes transformations structurelles qui traversent le milieu des courses hippiques.

  • Titre traduit

    Entering and Staying in the Race : Horse Training and the New Social Trends in the Equestrian Industry


  • Résumé

    In December 2014, the world of French horse racing experienced its first ever mobilization of trainers, an unlikely event considering trainers are also managers who compete with each other. This mobilization of 'angry trainers' highlighted agreements and disputes between the actors of horse racing: the company France Galop, which organizes the races, state authorities, the companies, but also the workers of racehorse training. This PhD analyzes the recruitment of trainers and their working conditions in light of structural changes in the horse racing world, including transformations in financial state intervention and the opening up of the market to small owners and the transformations of salaried work in the sector. Based on ethnographic fieldwork conducted since 2005, this research combines observations, interviews and quantitative data. This long-term close-up investigation yields insights into the economic and social transformations of the horse racing world. Ultimately this research makes a case for looking at the activity of racehorse training as the combined outcome of various structural transformations across the equestrian industry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (506 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.363-373. Notes bibliogr. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-94
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.