Du croire en milieu sportif : immersion réflexive à l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance auprès des sportifs de haut niveau en athlétisme

par Sylvaine Derycke

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Danièle Hervieu-Léger.


  • Résumé

    Athlète pendant près de 20 ans, j'ai mené une enquête auprès des sportifs de haut niveau en athlétisme dans un centre sportif d'excellence : l'INSEP. Le point de départ de cette thèse a été de s'emparer d'un paradigme des années 80 : le sport comme « religion séculière ». Ma démarche préserve, jusqu'a un certain point, le cadre de l'analogie, mais mon propos est d'accéder à la genèse « religieuse » qui travaille le vécu sportif. L'Institut présente les caractéristiques d'une société alternative. Une forme d'ascèse sportive, dans son acception individuelle et collective, est le moyen de réalisation de l'utopie sportive. Elle offre le cadre à partir duquel se nouent et se dénouent les relations entre les personnes. Puis, une approche historique des origines de ce sport a permis d'abandonner le raisonnement analogique pour envisager les empreintes d'un héritage judéo-chrétien. C'est enfin au moyen d'une définition extensive du croire et du rite que j'ai pu suivre in situ la manière dont émergent les croyances et les pratiques rituelles en compétition. Ainsi, il s'agit de comprendre les affinités entre le milieu sportif et la sphère religieuse afin d'envisager la puissance implicite d'un héritage judéo-chrétien réactive par des logiques contemporaines et d'estimer a sa juste mesure le potentiel de renouvellement et de déplacement des productions croyantes. Ce travail est autant une recherche sur les évolutions du croire dans la sphère séculière qu'une réflexion épistémologique sur la démarche qui permet d'accéder a ce croire vécu.

  • Titre traduit

    Believing in a sport environnement : reflexive immersion at the Institut National du Sport, de I'Expertise et de la Performance with elite competitors in Athletics


  • Résumé

    Having been an athlete for almost 20 years, I carried out a survey on elite competitors in Athletics at the INSEP, the French high-performance sports centre. The starting point of my PhD was to use a paradigm of the 80s: sport as a "secular religion". My approach retains, up to a certain point, the analogical framework, but my purpose is to reach the "religious" genesis which works in sport experiences. INSEP has the characteristics of an alternative society. A form of sports asceticism, in an individual and collective meaning, is the means to achieve the Utopia of sport. It is the framework from which interpersonal ties are formed and undone. With a historical approach of the origins of Athletics I was able to dispense with analogical reasoning and could start considering the imprints of a Judeo-Christian legacy. Finally, I was able to trace the way by which the beliefs and rituals emerge during competitive events, using an extensive definition of believing and ritual. Thus, the goal is to understand the affinities between the sport environment and the religious sphere in order to consider the implicit power of a Judeo-Christian legacy reactivated by contemporary determinants and to estimate the true extent of the potential for renewal and displacement of believing productions. This research is a study of the evolution of believing within a secular environment as well as an epistemological reflection on the approach that makes it possible to gain access to this form of believing as experienced.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (526 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.481-502. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.