La parentalité identitaire : un nouveau type de famille, de nouvelles manières d'être parent ?

par Maya-Merida Paltineau

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christine Castelain-Meunier.

Le président du jury était Séverine Gojard.

Le jury était composé de Christine Castelain-Meunier, Séverine Gojard, Sandrine Garcia, Sabine Chalvon-Demersay.

Les rapporteurs étaient Yvonne Knibiehler, Sandrine Garcia.


  • Résumé

    La parentalité identitaire est l'affirmation de soi par son rôle de parent, et l'investissement exacerbé de celui-ci pour réaliser sa propre affirmation identitaire. Se mettant en place dès la grossesse et se poursuivant jusqu'à l'âge préscolaire de l'enfant, elle s'exprime par des pratiques de parentage proximal, telles que l'accouchement à domicile, le co-dodo, l'allaitement long à la demande, etc. On la retrouve principalement chez les mères, mais elle se développe de plus en plus chez les pères ; les parents concernés appartiennent davantage aux classes supérieures, même si ce courant commence à concerner également les autres classes sociales. Nous mobilisons une enquête sociologique composée de 71 entretiens semi-dirigés, de 19 analyses de blogs parentaux, et de nombreuses observations in situ, met en exergue les transformations sociales qui permettent à la parentalité identitaire de se manifester, tout comme, réciproquement, elle analyse les changements sociaux induits par le phénomène étudié. Notre thèse révèle des mutations au cœur de la famille : les rôles parentaux sont redéfinis, notamment en gommant les différences de genre et les inégalités hommes-femmes, et la cellule familiale est revalorisée. Le rapport de l'individu à l'institution est également repensé : les parents identitaires font valoir leur savoir par l'expérience, et se positionnent en précepteurs de normes en concurrence à l'Etat. Le rapport au corps est également réinvesti car la parentalité identitaire permet de repenser la gouvernance des corps telle que nous la connaissions jusqu'à présent. De plus, le clivage entre la sphère privée et la sphère publique est remis en - question, tout comme ce phénomène soulève les questions très actuelles de la qualité de vie, de l'écologie et de la décroissance.


  • Résumé

    "Identity parenting is the way individuals assert through their parental roles. It starts developing during pregnancy and lasts until the child reaches pre-school age. It occurs through attachment parenting practices, such as homebirth, co-sleeping, longterm breastfeeding, etc. Women mainly adopt these kinds of behavior, but fathers increasingly adopt them too; the parents acting accordingly belong for most of them to the upper social classes, but this trend is spreading to other social classes as well. I have conducted a sociological study composed of 71 interviews, the analysis of 19 parental blogs, and many in situ observations, in order to point out the social transformations which enable identity parenting to develop, and to reciprocally analyze what social changes occur as a result of this kind of parenting. This thesis reveals transformations within the family : parental roles are redefined -gender differences tending to disappear -, and the emphasis is increasingly put on the familial cell. The relationship between individuals and institutions is changing as well: identity parents claim their knowledge related to experience, and assert their normative power opposing it to the State. Besides, the body is approached in a very innovative way, since identity parenting redefines the body governance as known so far. Moreover, the division between the private and the public spheres is questioned, and identity parenting also raises very topical questions, such as quality of life, ecology and degrowth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (414 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.382-414. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-56
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.