Essere Schiavi : Il dibattito abolizionista e le persistenze délia schiavitu negli Stati Italiani preunitari (1750-1850)

par Giulia Bonazza

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Myriam Cottias et de Rolf Petri.

Le président du jury était Luca Lo Basso.

Le jury était composé de Myriam Cottias, Rolf Petri, Luca Lo Basso.

  • Titre traduit

    Être esclave : le débat abolitionniste et la persistance de l'esclavage dans les États italiens pré-unitaires (1750-1850)


  • Résumé

    Les campagnes abolitionnistes anglo-saxonnes et françaises sont les plus connues dans l'historiographie, mais les étapes juridiques qui ont abouti, dans l'espace d'un siècle, à l'abolition de l'esclavage, ont concerné la plupart des pays européens. Parmi ceux-ci, les États italiens pré-unitaires sont restés dans l'ombre. Dans les faits, il y eut un débat transnational qui concerna l'aire italienne et, dans certains États italiens, l'abolition juridique fut promulguée. L'Italie adhéra aux traités internationaux et les États Pontificaux jouèrent un rôle important tant dans l'aire italienne que dans le débat abolitionniste transnational. Dans beaucoup de villes des États italiens pré-unitaires tournées vers la Méditerranée, la présence des cas d'esclavage entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle est avérée, même si le phénomène décline. Sur le plan quantitatif, l'expression de « phénomène graduel » peut être utilisée, mais l'histoire de vie et les pratiques esclavagistes qui se recoupent dans ces villes sont tout à fait significatives, et peu éloignées des pratiques présentes dans l'aire italienne dans les siècles précédents. La captivité, la guerre de course, le rapport entre esclavage et servitude, et le baptême comme voie de sortie, relèvent tous de ce phénomène complexe. Dans le XIXe siècle, les abolitions formelles de l'esclavage dans l'aire italienne, tant dans le pays qu'au niveau international, se confrontait à la réalité d'une persistance du phénomène de l'esclavage.


  • Résumé

    The abolitionist movement and the juridical phases which lead to the various abolition of slavery in the 19th Century involved the majority of Europena countries. Between thèse, the Preunitarian Italian States have been in the shadows for long time. In reality there was a transnational abolitionist debate which involved the Italian area and, in certain states, the légal abolitions were ratified. The Pontifical States played an important rôle not only in Italian area but also in relation to the transnational abolitionism. In many cities of Italian States on the Mediterranean, the existence of slaves'cases in the second half of the 18th Century and in the first half of the 19th Century is proved, even though the phenomenon is decreasing. From a quantitative point of view, the expression "residual phenomenon" can be used, but the life story and the practice of slavery that we cross are significant and not différent from the practice of enslaving used in the previous centuries. The captivity, the Pirate wars, the relation between slavery and serfdom and the baptism as a way out to become free, are ail relevant aspects of this problematic question. In the century of abolitionism, forms of slavery still persisted in the Italian area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (254, 46 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.229-254. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.