L'assimilation du tour-pivot en danse classique la Pirouette en dehors par la danse coréenne Hanbaldeuleodolgi : une étude comparative de la manière dont la danse classique et la danse coréenne maîtrisent les principes fonctionnels du tour-pivot à partir d'une analyse de leur apprentissage

par Kyung-Eun Shim

Thèse de doctorat en Arts : histoire et théorie

Sous la direction de Blandine Bril.


  • Résumé

    A partir des échanges culturels entre l'Occident et l'Asie depuis début de 20eme siècle, la danse coréenne a intégré tout en les transformant des figures de la danse classique. Nous avons retenu un figure centrale de la danse classique la pirouette en dehors, qui dans la danse coréenne est connu sous le nom de Hanbaldeuleodolgi. L'intérêt de cette figure dansée est qu'elle relève d'une esthétique différente selon le contexte culturel dans lequel elle est réalisée tout en répondant à des principe mécaniques analogues. Notre recherche vise donc à saisir d'une part comment est exprimé dans ces deux cultures (France, Corée), un mouvement dansé qui relève de contraintes mécaniques similaire (créer des forces de rotation) et d'autre part comment cette figure dansée est apprise par les jeune danseuses. Pour mener à bien ce projet nous avons intégré diverses approches complémentaires entre différents cadres disciplinaires. Nous proposons deux manières de décrire le tour pivot qualitativement étudié à l'aide de la théorie de Laban et à partir d'entretiens semi-directifs de professeurs pour savoir comment chaque culture perçoit les propriétés du tour pivot d'une part et d'autre part comment l'apprentissage est envisagé. Par ailleurs une analyse biomécanique du tour pivot a permis de montrer comment chaque culture maîtrise les paramètres de mouvement. Ces analyses mises en perspective avec une certaine philosophie coréenne de la personne nous permet de saisir, du moins en partie, le processus de transformation et donc d'assimilation d'un mouvement dansé de la danse classique par la danse coréenne.


  • Résumé

    From the cultural exchange between the West and Asia since the beginning of the 20th century, the Korean dance has integrated quite a few aspects of classical dance while transforming its figures. The transformation itself is what we are interested in. We focused on a central figure in ballet la pirouette en dehors, which in the Korean dance is known as the Hanbaldeuleodolgi. Our research aims to understand how a dance movement which comes under similar mechanical stresses (producing rotational forces) is expressed in both cultures (France, Korea). To complete this project we believe that an overall approach between different academic fields was necessary. We propose two ways to describe the pivot turn qualitatively, a detailed description of the dance figures with the theory of Laban and semi-structured interviews of how high level teachers from both cultures perceive the pivot turn properties and how they view the learning process. In addition, a biomechanical analysis of the pivot turn has enabled to show how each culture finely tune motion parameters to give both dance its cultural artistic dimension. These analyzes set in perspective with some aspect of Korean philosophy of the person enables us to capture, at least partially, the process of transformation and therefore assimilation of ballet dance movements by Korean dance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (286 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.249-261. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2016-10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.