Propriétés macroécologiques des ammonites : distribution spatiale, phylogénie et similarité faunique

par Axelle Zacaï

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Emmanuel Fara et de Arnaud Brayard.

Soutenue le 13-12-2016

à Dijon , dans le cadre de École doctorale Environnements, Santé (Dijon) , en partenariat avec Biogéosciences (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Guillaume Lecointre.

Le jury était composé de Gilles Escarguel.

Les rapporteurs étaient Bernard Hugueny, Christian Klug.


  • Résumé

    La thématique centrale de cette thèse, située à l’interface entre macroécologie et macroévolution, consiste en l’analyse des dynamiques spatio-temporelles de distribution des ammonites du Pliensbachien inf. de la Téthys de l’Ouest. Deux problématiques sont abordées : comment la similarité compositionnelle des assemblages décroît-elle avec la distance géographique? Quel est le lien entre la taille des aires de répartition des espèces et leur phylogénie, leur durée de vie, et leur position latitudinale?Grâce à une analyse des relations de SDD, nous montrons que plus l’environnement est homogène, plus les ammonites se dispersent librement ; et que leur dispersion sur de grandes distances n’est pas liée à leur morphologie, ce qui suggère qu’elle se faisait essentiellement via une dérive planctonique aux cours des stades juvéniles.Notre étude de l’étendue de la répartition des ammonites révèle que cette caractéristique n’est ni stable, ni propre à un clade. Son héritabilité phylogénétique dépend de la stabilité spatio-temporelle de l’environnement et varie selon l’estimateur de répartition et l’intervalle de temps considérés, et entre des espèces d’un même groupe contemporaines les unes des autres. De plus, l’étendue de répartition n’a pas d’effet sur la durée de vie des espèces. Cette absence de corrélation semble prévaloir chez les ammonoïdes, ce groupe étant connu pour présenter de grandes aires de répartition associées à des courtes durées de vie. Enfin, les étendues latitudinales des ammonites étudiées tendent à être maximales aux basses latitudes et augmentent des moyennes vers les hautes latitudes, conformément à la Règle de Rapoport. Ceci suggère qu’elles étaient vraisemblablement température-dépendantes et qu’un gradient de température des eaux existait au Pliensbachien inf. dans la province NW européenne.

  • Titre traduit

    Macroecological properties of ammonites : spatial distribution, phylogeny, and faunal similarity


  • Résumé

    The present work, which lies between macroecology and macroevolution, focuses on the spatio-temporal dynamics of early Pliensbachian ammonites of the western Tethys. Two main questions are addressed: how does inter-assemblage compositional similarity decrease with geographical distance? What is the relationship between species range size and phylogeny, species duration and latitudinal position?Ammonite dispersal dynamics are studied through a multi-scale Similarity Distance Decay analysis. We show that their long-distance dispersal is facilitated when the environment is more homogeneous and that it is not related to their morphology. This suggests that their long-distance dispersal occurred essentially through a passive planktonic drift during the first juvenile stages.We also show that ammonite geographical range size is neither stable, nor clade-specific. Indeed, its phylogenetic heritability depends on the spatio-temporal stability of the environment and it varies according to the range variable chosen, the temporal interval considered, and among contemporary species of the same group. Furthermore, the size of their geographical range has no effect on species duration. In fact, this lack of correlation seems to prevail among ammonoids, as this group is well-known for showing both large geographical distributions and short species durations. Finally, species latitudinal ranges tend to be maximal at low latitudes and to increase from middle to high latitudes during the early Pliensbachian, in accordance with the Rapoport’s rule. This suggests that these ammonites were probably temperature-dependent and that a latitudinal gradient of sea-surface temperature occurred in the NW European province during the early Pliensbachian.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 14-06-2017


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 14 juin 2017
  • Annexes : Bibliographie p. 117-144

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TNSDIJON2016/36
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.