Coûts et bénéfices de l'inflammation dans les relations hôte-parasite

par Cédric Lippens

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Gabriele Sorci.

Soutenue le 20-12-2016

à Dijon , dans le cadre de École doctorale Environnements, Santé (Dijon) , en partenariat avec Biogéosciences (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Bruno Faivre.

Le jury était composé de Christine Coustau, Aurélie Tasiemski.

Les rapporteurs étaient Franck Prugnolle, Christophe Eizaguirre.


  • Résumé

    Les relations hôte-parasite sont complexes et soumettent les deux protagonistes à un ensemble de compromis aussi bien plastiques qu’évolutifs. D'un côté, bien que l’immunité soit indispensable pour la lutte contre les parasites, elle peut aussi causer de nombreux dégâts à l’hôte lors de la réponse et mener à des maladies inflammatoires. De l’autre côté, les parasites, bien que dotés de mécanismes d'évasion, vont être affectés par l'environnement inflammatoire de l'hôte. Cela pose la question des coûts et bénéfices que l'interaction entre ces deux protagonistes va avoir sur chacun d'eux lors de l'apparition de troubles inflammatoires chez l'hôte. Grâce à différentes approches expérimentales et bibliographiques nous avons pu montrer que l’immunopathologie est un trait qui perdure vraisemblablement grâce aux bénéfices de la réponse immunitaire dans la lutte contre les parasites. Par ailleurs, j’ai pu mettre en évidence qu’une inflammation altérait positivement les traits d’histoire de vie du parasite Heligmosomoides polygyrus aussi bien de façon plastique que lors de processus de sélection. Cependant, le parasite investit davantage dans l’immunomodulation et le camouflage lorsqu'il est confronté à cet environnement, laissant planer la question du coût de cette inflammation à long terme et sur plusieurs générations.

  • Titre traduit

    Costs and benefits of inflammation in host-parasite relationships


  • Résumé

    Host-parasite interactions are characterized by trade-offs that involve both plastic and microevolutionary responses. On one hand, while immunity is essential to fight parasites, it can also cause damage to the host, leading to autoimmunity and inflammatory diseases. On the other hand, parasites have to cope with the immune environnement provided by the host. This raises the question of the costs and benefits of the inflammatory response for the two partners of the interaction. With different experimental and literature-based approaches, I showed that immunopathology is a trait that likely persists because of the immediate benefits of the immune response in terms of protection against parasites. Furthermore, I was able to show that inflammation positively altered the life history traits of the gastrointestinal nematode Heligmosomoides polygyrus both plastically or after experimental evolution. However, the parasite invested more in immunomodulation and camouflage when facing an inflammatory environment, leaving open the question of the costs associated with an inflammatory environment over the entire lifespan of the parasite and/or across generations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 f.)
  • Annexes : Références bibliographiques en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TNSDIJON/2016/35
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.