Qu'est-ce qu'une maladie mentale ? : le libre arbitre en question

par Guillaume Seydoux

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Guenancia.

Soutenue le 29-11-2016

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon ; 2007-2016) , en partenariat avec Centre Georges Chevrier (Dijon) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Roland Breeur.

Le jury était composé de Pierre Guenancia, Yves Charles Zarka, Pierre Trapet.

Les rapporteurs étaient Yves Charles Zarka.


  • Résumé

    Ce travail a deux principaux objets : 1) montrer que la « maladie mentale » est un concept subjectif définissable au moyen de termes philosophiques premiers ; 2) tirer argument de certaines données de fait de la psychopathologie à l’appui de la thèse sartrienne de la liberté (« L’existence précède l’essence »). Notre point de départ est une définition de la maladie mentale formulée par le psychiatre Henri Ey (1900-1977) : « La folie consiste en l’abrogation du libre arbitre. ». Afin de nous faire une première idée de la signification de cette définition, et de tester aussi sa valeur, nous étudions minutieusement deux exemples : la dépendance au tabac, état dont les psychiatres s’accordent à dire depuis la fin des années 90 qu’il est pathologique, et l’homosexualité, état dont les psychiatres s’accordent à dire depuis la fin des années 80 qu’il n’est pas pathologique. Après nous être avisés que l’énoncé définitionnel formulé par Henri Ey est incorrect d'un point de vue de philosophe, nous rectifions son énoncé comme suit : « Est malade mental celui qui croit sérieusement n’avoir pas de libre arbitre. »; puis nous montrons que cet énoncé définitionnel rectifié est exact, et qu’il permet dans certains cas de répondre à la question : « Cet état est-il, ou n’est-il pas pathologique ? ». Enfin, nous montrons que les descriptions cliniques des comportements des grands psychotiques viennent fortement étayer la thèse sartrienne de la liberté en faisant obstacle à la formulation d’une quelconque loi du comportement humain.

  • Titre traduit

    What is a mental illness ? : and the question of free will


  • Résumé

    This dissertation has two main aims : the first is to show that “mental illness” is a subjective concept, which can be defined using foundational philosophical terms ; the second is to expound an argument for Sartre’s thesis of freedom (“existence precedes essence”) based upon certain observations in psychopathology. To begin with, we consider a definition of mental illness formulated by the famous psychiatrist Henri Ey (1900-1977): “Madness consists in the abrogation of free will”. In order to familiarize ourselves with this definition, and to put it to the test, we first examine two examples in depth : tobacco addiction, which psychiatrists have qualified as pathological since the end of the 1990’s, and homosexuality, which they have deemed to be non-pathological since the end of the 1980’s. After arguing that Henri Ey’s definition is incorrect from a philosophical point of view, we offer the following amended version : “Those who seriously believe they have no free will are mentally ill.”; we then confirm that this amended definition is correct, and show that by using it we can, in some cases, answer the question : “Is this mental state pathological, or non-pathological ?”. Finally, we show how the clinical descriptions of the behaviours of severely mentally-ill patients support Sartre’s thesis of freedom by rendering any formulation of a law of human behaviour impossible.

Autre version

Qu'est-ce qu'une maladie mentale ? : le libre arbitre en question


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Qu'est-ce qu'une maladie mentale ? : le libre arbitre en question
  • Détails : 1 vol. (273 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 250-257. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.