"Quels beste ce pooit estre" : Merlin et le bestiaire dans trois Suites du Merlin en prose : d'une poétique du personnage à une poétique du roman

par Lise Fuertes-Regnault (Regnault)

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jean-Marie Fritz.

Soutenue le 11-06-2016

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon ; 2007-2016) , en partenariat avec Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures / CPTC (laboratoire) .

Le président du jury était Danièle James-Raoul.

Le jury était composé de Jean-Marie Fritz, Anne Berthelot, Martine Clouzot, Estelle Doudet.


  • Résumé

    Comptant parmi les figures les plus éminentes de la littérature arthurienne, célèbre au Moyen Âge comme dans les périodes postérieures, Merlin demeure pourtant un personnage polymorphe et contradictoire. Un double angle d’étude permettra de saisir ses ambiguïtés et de constituer une poétique du personnage. D’abord, dans une perspective relationnelle, le bestiaire, c’est-à-dire la faune littéraire, constitue un élément de sa définition. Dans les Suites rétrospectives du Merlin en prose (la Suite dite « Vulgate » la Suite dite « Post-Vulgate » et le Livre d’Artus), romans qui constituent l’aboutissement des proses arthuriennes du XIIIe siècle, cet axe relationnel rencontre ensuite une perspective intertextuelle. Par son extension et sa nature, le bestiaire merlinien se révèle extrêmement variable et difficilement classable, à l’image du personnage. Présidant aux relations entre le personnage et le bestiaire, les paradigmes de l’incarnation et de la voix, ainsi que la dialectique intus/foris, laissent percevoir une complexification croissante de Merlin, qui allie un rôle de vates responsable de la fiction et du bestiaire prophétique et une dimension proprement romanesque à l’issue du Merlin en prose. Enfin, dans les Suites du Merlin en prose, le bestiaire rend aussi bien compte du (re)développement et de la fin conjoints de ces deux aspects du personnage que de la poétique des textes. Par le biais de relations métonymiques, métaphoriques et analogiques avec Merlin, le bestiaire construit ainsi trois conceptions synchroniquement contrastées du personnage, en adéquation avec la tonalité et les objectifs poétiques différents des Suites. Il participe alors du message moral et des réflexions poétiques que chacun de ces romans, conscient de ses enjeux, véhicule.

  • Titre traduit

    "Quels beste ce pooit estre" : Merlin and the bestiary in three sequels to Prose Merlin : from the poetics of the character to the poetics of the romance


  • Résumé

    One of the most eminent figures of Arthurian literature, renowned in the Middle Ages as in later periods, Merlin remains however a polymorphous and contradictory character. A study focusing on two aspects will allow us to perceive his ambiguities and to form the poetics of the character. Firstly, from a relational perspective, the bestiary, that is to say the literary fauna, constitutes an element of this definition. In Prose Merlin’s retrospective prose sequels (the “Vulgate” Suite, the “Post-Vulgate” Suite and the Livre d’Artus), romances which constitute the apex of thirteenth century Arthurian texts in prose, this relation axis encounters an intertextual perspective. By its extent and its nature the Merlin bestiary reveals itself to be extremely variable and difficult to categorize, as is the nature of the character. The paradigms of incarnation and voice, together with the intus/foris dialectics, that govern the relations between the character and the bestiary, show that Merlin becomes increasingly complex, because he combines a role of vates responsible for the fiction and the prophetic bestiary with a distinctly romantic dimension by the end of the Prose Merlin. Finally, in the Prose Merlin sequels, the bestiary also explains both the (re)development and the end of these two aspects of the character, as well as the poetics of the texts. Through the metonymical, metaphorical and analogical relations with Merlin, the bestiary thus builds up three different synchronically contrasting conceptions of the character, matching the tone and the various poetical purposes in the Suites. It contributes thus to the moral message and the poetical thoughts that each of these romances, aware of their portent, consciously carry.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Cette thèse comprend les fichiers suivants :

https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/e5870b46-0e51-4d55-8929-1569b91d0548
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/a394d023-2823-4f4d-bb62-724d9b4a06ac

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université de Bourgogne [diffusion/distribution] à Dijon

"Quels beste ce pooit estre" : Merlin et le bestiaire dans trois Suites du Merlin en prose : d'une poétique du personnage à une poétique du roman


Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université de Bourgogne [diffusion/distribution] à Dijon

Informations

  • Sous le titre : "Quels beste ce pooit estre" : Merlin et le bestiaire dans trois Suites du Merlin en prose : d'une poétique du personnage à une poétique du roman
  • Détails : 2 vol. (640 p.)
  • Notes : Volume 2 : Annexes.
  • Annexes : Bibliographie p. 545-572. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?