Critique du déterminisme de la relation désordre - (in)fiabilité : cas de l'exploitation ferroviaire

par Terry Rocves

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Prospective, innovation, stratégie, organisation

Sous la direction de Rémi Jardat.

Le président du jury était Yvon Pesqueux.

Le jury était composé de Rémi Jardat, Pascale de Rozario, Anne Janand.

Les rapporteurs étaient Jérôme Méric, Baptiste Rappin.


  • Résumé

    La fiabilité organisationnelle concerne l’étude des conditions organisationnelles permettant à un système organisé complexe de maintenir des niveaux de fiabilité compatibles à la fois avec les exigences de sécurité et les exigences économiques. Les études effectuées sur le fonctionnement des organisations à haute fiabilité mettent en avant un ensemble de pratiques et de dispositifs mis en place au sein de ces organisations, tant au niveau de l’individu et du groupe qu’au niveau de l’organisation, qui permettent à celles-ci de gérer et d’exploiter efficacement des systèmes techniques complexes à risques. Dans la lignée des différents apports sur ce qui fait la fiabilité au sein de telles entreprises, ce travail vise à démontrer la prise en compte du désordre, comme une des logiques organisationnelles, participant à la fiabilité de l’entreprise. En ce sens, une conceptualisation du désordre en tant qu’organisateur (désordre organisationnel) est proposée. À la suite de cette conceptualisation, la thèse démontre dans quelle mesure le désordre, par le biais de lamise en place d’organisations informelles stratifiées sur l’organisation formelle existante, permet de résorber et de restreindre les effets des perturbations. Le désordre est analysé comme catalyseur intrinsèque de la création de sens, participant à la fiabilité. En discutant la considération du désordre comme étant essence même de l’organisation, ce travail analyse l’approche normative sous-jacente dans la conception même de l’organisation et la fiabilité de celle-ci.

  • Titre traduit

    Examining the relationship between disorder and reliability in a high reliability organisation


  • Résumé

    The study of high organizational reliability refers to the examination of conditions that allow a complex organized system to maintain high levels of reliability consistent with both security and economic requirements. Studies on the functioning of High Reliability Organizations (HRO) feature a set of practices and mechanisms implemented within these organizations - at the individual, group and organizational levels - which enable them to manage and operate effectively complex technicalsystems at risk. In line with the contributions on what contribute to high reliability in such companies, this work aims to demonstrate the consideration of disorder, as one of the organizational logics, supporting reliability of the company. In this sense, a conceptualization of disorder as an organizing component (organizational disorder) is proposed. As a result of this conceptualization, the thesis demonstrates to what extent organizational disorder, through the establishment ofinformal organizations stratified on the existing formal ones, can reduce and limit the effects of disruptions. Disorder is analyzed as an intrinsic catalyst of sensemaking, partaking to high reliability. By discussing the consideration of disorder as the very essence of the organization, the thesis also debates upon the underlying normative approach in the very conception of the organization and its ensuant high reliability.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.