Représentations des travailleurs sociaux sur les conduites culturelles lors des conflits familiaux et incidences sur les pratiques professionnelles

par Marie-Madeleine Blanchard

Thèse de doctorat en Sociologie du travail

Sous la direction de Brigitte Bouquet.

Soutenue le 15-02-2016

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique / LISE (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuel Jovelin.

Le jury était composé de Brigitte Bouquet, Marcel Jaeger.

Les rapporteurs étaient Ewa Bogalska-Martin, Mahamet Timera.


  • Résumé

    Les difficultés rencontrées par les populations immigrées sont le reflet exacerbé des inégalités sociales subies par les autres usagers dans les domaines de l’emploi, du logement, de la précarité… ; mais, en outre, du fait même de la migration, de profondes mutations sont vécues au sein de la sphère familiale avec une recomposition des rôles et des statuts, une nouvelle conception de l’autorité…. Soumises à rude épreuve, les relations intergénérationnelles et conjugales génèrent notamment des crises familiales pour lesquelles les institutions sont sollicitées. Aux difficultés de toute intervention sociale auprès des familles s’ajoutent, dans ces situations conflictuelles, des éléments liés à la diversité culturelle et à l’intégration, deux termes qui entretiennent un rapport ambigu et font l’objet de débats dans la société française.Bien que le mandat et les missions des assistants de service social s’inscrivent dans un cadre institutionnel et une éthique commune, les modes d’intervention en contexte migratoire sont multiples et divers, marqués par un style personnel de penser et d’agir, oscillant entre les deux pôles de l’"universel" et du "particulier". En étant chargés par les institutions d’accompagner les immigrés dans le processus d’intégration, les professionnels sont, bien entendu, porteurs de représentations sociales qui les amènent à agir de telle façon plutôt que de telle autre, au nom de certaines valeurs.Dans ces situations de crises intrafamiliales, la présence de l’altérité, de valeurs et de modèles culturels différents, révèle le « soi professionnel » des praticiens et fait émerger leurs représentations des conduites des immigrés. Ces représentations révèlent ainsi leurs systèmes de valeurs et les préjugés, leurs affects, de même que les attributions de sens et les jugements qui interpellent le fondement même de leurs rôles professionnels. Les représentations sociales remplissent une véritable fonction d’orientation des pratiques tout en exerçant une fonction identitaire en déterminant comment un groupe social donné se perçoit et perçoit les autres groupes avec lesquels il est en interaction.L’étude de la relation entre la perception des conduites sociales et culturelles des immigrés et les pratiques des Assistants de Service Social est au cœur de notre travail de recherche. La thèse vise à déterminer les différentes représentations en présence, les facteurs liés à leur émergence et leur rôle dans le choix du mode d’intervention.

  • Titre traduit

    Social workers' representations of cultural behaviour during family conflicts and their impact on professionnal practice


  • Résumé

    Social disparities endured by social service users are exaggerated when encountered by immigrants: in employment, accommodation, precariousness… Besides, as a result of the migration itself, family spheres experience deep transformations through the re-composition of roles and status, through a new conception of authority. Relations between generations or inside the couple are put to the test, and sometimes generate family crisis for which institutions can be solicited. Any social intervention implies difficulties, but in addition to those conflicting situations in families, other elements must be considered, which are connected to cultural diversity and integration – both ambiguous terms that are very controversial in French society.Social workers’ mandate and missions belong to common institution and ethic, but the ways of intervention in a migratory context are multiple and diverse. They are the result of personal methods of thinking and doing, fluctuating between the ‘universal’ and the ‘particular’. Professionals are in charge of helping immigrants throughout the process of integration, and have of course their own social representations that lead to act one way or another, for the sake of certain values.In those situations of internal family crisis, otherness and cultural and value models bring the practitioner’s ‘professional self’ to the light and reveal his/her representation about the immigrants’ behaviour; value system and prejudice, affects, interpretations and judgements put a question to the very foundation of their professional roles. Social representations orientate practices and also fulfill an identity function by determining how a certain group conceive of themselves and of groups they interact with.The study of the relation between the immigrants’ social and cultural behaviour and the Social Workers’s practices is the central point of this research. The dissertation aims to determine the different representations at stake, how they come out and influence the mode of intervention.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 15-05-2019


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.