Étude de la dimension intersubjective de la communication et de la construction du sens dans les discussions à visée philosophique en contexte scolaire

par Aline Auriel

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Friederike Spitzl-Dupic et de Lidia Lebas-Frączak.

Soutenue le 10-12-2016

à Clermont-Ferrand 2 , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Laboratoire de recherche sur le langage (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de Laboratoire de Recherche sur le Langage / LRL (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif de donner une représentation du fonctionnement de la communication dans les discussions à visée philosophique (enregistrées à l’école primaire et au collège). Plus particulièrement, il s’agit d’étudier la dimension intersubjective de la communication et de la construction du sens au sein de ces pratiques ainsi que la façon dont l’interaction se co-construit. Selon nous, la reconnaissance de l’importance de l’interlocuteur dans l’énonciation est indispensable pour saisir la véritable nature de la communication. Ainsi, en partant d’une approche interactionniste et socio-constructiviste, la construction du sens est envisagée comme un processus dynamique et comme une action commune aux locuteur et interlocuteur(s). Les bénéfices des pratiques philosophiques avec les enfants sont reconnus. L’analyse des interactions menée sur corpus montre que la discussion à visée philosophique est un terrain propice à la construction collective du discours, du sens et de la conceptualisation. Nous nous intéressons aux mécanismes de cette construction collective réalisée par les enfants et au rôle de l’animateur dans cette construction. Nous étudions particulièrement les phénomènes de reprise et un phénomène linguistique figurant parmi les processus d’orientation de l’attention permettant de guider l’interprétation et la compréhension des interlocuteurs : la dislocation à gauche du sujet. L’observation des données permet de contribuer à définir les fonctions pragmatiques de ces phénomènes ainsi que les différents buts communicatifs associés à leur emploi par les enfants et par l’animateur lors des discussions à visée philosophique

  • Titre traduit

    A study of communication’s intersubjective dimension and of the construction of meaning in philosophical discussions within an educational context


  • Résumé

    This thesis investigates meaning construction during philosophical discussions that took place at both a French first and middle school. More precisely, it studies the intersubjective dimension of communication and the construction of meaning in these practices. At the same time, it examines the ways in which the interaction is co-constructed. We believe that recognising the interlocutor’s importance in the utterance act is essential in order to understand the true nature of the communication. Employing interactionist and socio-constructivist approaches, the construction of meaning is considered as a dynamic process and as a joint action between the speaker and interlocutor(s).The benefits of conducting philosophical discussions of this type with children have previously been recognised in the literature. The analysis of interactional corpora shows that philosophical discussion is a favourable environment for the collective construction of speech, meaning and conceptualization. This doctoral study considers the mechanisms of this collective construction conducted by children and the role of the facilitator within this process. In this way, the thesis examines different phenomena like the repetition/reformulation and the left-dislocation of the subject. This linguistic phenomenon forms part of the attention orientation process and guides collective interpretation and understanding. Data analysis allows the thesis to contribute to define the pragmatic functions of the studied phenomena and the different communication purposes associated with their use by children and by the facilitator during philosophical discussions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.