Essays on the Impact of Foreign Direct Investments in Africa

par Steve Loris Gui-Diby

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Mary-Françoise Renard.

Soutenue le 26-01-2016

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches sur le développement international (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de (CERDI) Centre d'études et de recherches sur le developpement international (laboratoire) .

Le jury était composé de Mary-Françoise Renard, Jean-Louis Combes.

Les rapporteurs étaient Mathilde Maurel, Nicolas Peridy.

  • Titre traduit

    Essais sur l'impact des investissements directs étrangers en Afrique


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d’analyser l’impact des flux d’investissement direct étranger (IDE) reçu par l’Afrique sur la croissance économique, l’industrialisation et le transfert de technologie. Les analyses portant sur la croissance économique et l’industrialisation sont basées sur des données macroéconomiques comprenant respectivement 50 et 49 pays africains observés sur la période 1980-2009 ; et les analyses portant sur l’impact des flux d’IDE sont basés une étude de cas mobilisant des données microéconomiques des firmes kenyanes du secteur manufacturier observées en 2012/2013. Les résultats des analyses de l’impact des IDE sur la croissance économique suggèrent que : les flux d’IDE ont eu impact positif et significatif sur la période 1980-2009 ; mais que cet impact a probablement été non significatif ou négatif pendant la période 1980-1994 alors que l’impact a été significativement positif sur la période 1995-2009. En outre, le relatif faible niveau des capacités d’absorption n’a pas contraint l’impact positif sur la croissance économique. S’agissant de l’industrialisation, les analyses suggèrent que l’impact des IDE sur le secteur manufacturier n’a pas été significativement différent de zéro pendant la période d’étude. Concernant l’existence de transferts de technologie horizontaux au Kenya, les analyses révèlent une absence de significativité de l’impact des IDE sur le degré d’innovation des firmes locales en concurrence avec les firmes internationales.


  • Résumé

    The objective of this thesis is to analyze the impact of foreign direct investment (FDI) inflows towards Africa on economic growth, industrialization, and technological transfer. Analyses aiming at studying the nexuses FDI-economic growth and FDI-industrialization are based on macroeconomic data from respectively 50 and 49 African countries observed during the period from 1980 to 2009; and analyses on FDI related technological spillovers are based on Kenyan firm-level data observed in the manufacturing sector during the period 2012/2013. Concerning the FDI-economic growth nexus, it is found that FDI inflows had a significant impact on economic growth in the African region during the period of interest. It also finds that while the low level of human resources did not limit the impact of FDI, and that the impact of FDI on economic growth was negative or non-significant during the period from 1980 to 1994 and positive during the period from 1995 to 2009. The results indicate that FDI most likely did not have a significant impact on the industrialization of African countries. Concerning the existence of FDI-related technological transfer, it is found that FDI inflows did not spur innovation in local firms competing against multinational firms.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.