Production et qualité des spermatozoïdes équins : rôles des œstrogènes et de leurs récepteurs

par Camille Gautier

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Hélène Bouraïma.


  • Résumé

    La spermatogenèse s’effectue dans le testicule sous le contrôle de différents facteurs. Suite à leur libération dans la lumière des tubes séminifères, les spermatozoïdes doivent subir des maturations successives dans le tractus génital mâle puis femelle, afin d’acquérir leur capacité de fécondance. Chez l’étalon, les facteurs impliqués dans le contrôle de ces évènements sont peu connus. Les œstrogènes sont de très bons candidats, étant synthétisés en quantité très importante dans le testicule et présents dans le tractus génital femelle. Suite à la mise en évidence des trois récepteurs aux œstrogènes, ESR1, ESR2 et GPER sur le spermatozoïde éjaculé d’étalon, il restait à déterminer leur fonction. Ainsi, nous avons étudié le rôle potentiel de l’œstradiol dans les maturations post-testiculaires. L’œstradiol ne contrôle pas la capacitation et la réaction acrosomique, mais un effet inhibiteur de l’œstradiol sur la mobilité du spermatozoïde a été observé, passant par l’activation de GPER. Au niveau du testicule, nous avons étudié l’expression de l’aromatase et des récepteurs aux œstrogènes, en parallèle de marqueurs de la prolifération et de la maturation des cellules testiculaires, afin de déterminer le possible lien entre signalisation oestrogénique et maturation testiculaire. L’œstradiol ne semble pas être associé à la prolifération des cellules testiculaires, mais plutôt à leur différenciation. Ainsi, l’œstradiol semble bien un facteur important pour la physiologie du testicule mature. Nous avons localisé GPER pour la première fois dans le testicule d’étalon. Il reste maintenant à étudier le rôle des œstrogènes dans les maturations épididymaires du spermatozoïde d’étalon.


  • Résumé

    Spermatogenesis occurs in the testis under the control of several factors. After their release in the lumen of seminiferous tubules, spermatozoa will undergo successive maturations in the male and female genital tracts, to acquire their fertilizing capacity. In the stallion, the factors involved in the control of these events are poorly understood. Estrogens are very good candidates because they are synthesized in large quantities in the testis and present in female genital tract. Following the discovery of the three estrogen receptors ESR1, ESR2 and GPER on ejaculated stallion spermatozoa, it remained to determine their function. Thus, we investigated the potential role of estradiol in post-testicular maturations. Estradiol does not play a role in capacitation and acrosome reaction, but an inhibitory effect of estradiol on spermatozoa motility was observed, through the activation of GPER. In testis, we studied the expression of aromatase and estrogen receptors in parallel of proliferation and maturation markers of testicular cells, to determine if there is a link between estradiol signalisation and testicular maturation. Estradiol does not appear to be associated with the proliferation but with the differentiation of testicular cells. Thus, estradiol seems to be an important factor in the physiology of the mature testis. Moreover, we have localized GPER for the first time in stallion testis. Now, it remains to study the role of estrogens in the epididymal maturations of stallion spermatozoa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (333 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 439 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2016-71
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2016-71bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.