Approche thérapeutique préventive « Thérapie de la relation triadique » de la vulnérabilité développementale de l’enfant né prématuré

par Sophie Castel

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et psychopathologie

Sous la direction de Nadine Proia-Lelouey.

Le président du jury était Sylvain Missonnier.

Le jury était composé de Nadine Proia-Lelouey, Sylvain Missonnier, Daniel Mellier, Blaise Pierrehumbert, Bernard Guillois.

Les rapporteurs étaient Daniel Mellier, Blaise Pierrehumbert.


  • Résumé

    La naissance prématurée provoque un stress parental associé à des problèmes de santé mentale parentale et augmente le risque de troubles du développement moteur, cognitif, comportemental et les problèmes socio-émotionnels chez l'enfant. Notre objectif était d'évaluer les bénéfices d'une intervention psychologique précoce, « Thérapie de la Relation Triadique (TRT) », sur le stress parental, la sensibilité maternelle, les représentations parentales, la santé mentale des parents et la sécurité de l’attachement et le développement moteur, cognitif, socio-émotionnel aux 18 mois d’âge corrigé du nourrisson. Les facteurs environnementaux et neurobiologiques influencent ces difficultés développementales. Cependant, l'effet potentiel de l'environnement affectif de l'enfant sur la plasticité du cerveau en développement est plus élevé dans cette période sensible Les facteurs environnementaux tels les compétences parentales et à la santé mentale des parents semblent être déterminants pour le développement des nouveau-nés prématurés. Méthodes : Soixante-cinq familles de nouveau-nés prématurés ont été affectés au hasard dans le groupe intervention (n = 33) ou dans le groupe contrôle (n = 32). Des familles des enfants nés à terme (n = 24) ont également été recrutés. La thérapie était axée sur la relation triadique et visait à améliorer l'attachement parents-enfant en soutenant la santé mentale des parents pour promouvoir le développement du nourrisson. Les résultats ont été évalués à la sortie de l’hôpital ainsi qu'aux 3, 6, 9 et 18 mois d’âge corrigé de l’enfant. Le critère principal était la relation parents-enfant évalué avec l’indice de stress parental forme courte (PSI-SF), le Q-sort d'attachement (QSA), le Q-sort des comportements de sensibilité maternelle (QBM), l’entretien « R" et l’échelle Edicode (représentations et capacités réflexives parentales). Les résultats secondaires incluaient la santé mentale des parents évaluée par l’échelle Périnatale des Désordres de Stress Post-Traumatique (Perinatal PTSD), l’échelle de dépression postnatale d’Edinburgh (EPDS), l’Inventaire de Dépression de Beck (BDI II) et le développement de l'enfant par l’échelle Brunet Lézine Révisée (BLR) et le Check-List des Symptômes comportementaux, émotionnels et relationnels (SCL) jusqu'à 18 mois d’âge corrigé de l’enfant. Résultats : Des différences significatives à 18 mois ont été observées pour les scores de stress parental, de représentations parentales, de la sensibilité maternelle, des capacités réflexives parentale, de l'attachement du nourrisson et de la santé mentale des parents en faveur du groupe d'intervention. Les enfants du groupe d'intervention ont des quotients de développement très significativement plus élevés que les enfants prématurés du groupe contrôle (une différence de 8,7 points) ainsi que des scores plus faibles pour les symptômes comportementaux et émotionnels (une différence de 5,8 points à 18 mois). À 18 mois, les enfants du groupe d'intervention ont montré des scores similaires au groupe d’enfants nés à terme. Conclusion : Notre étude apporte des preuves solides de l'efficacité du programme TRT pour réduire le stress parental et la détresse psychologique des deux parents, améliorer les capacités réfexives parentales, modifier les représentations anxiogènes associées à la parentalité, favorisant ainsi la sécurité de l’attachement de l'enfant et son développement.

  • Titre traduit

    Preventive therapeutic approach "Therapy triadic relationship" of the developmental vulnerability of children born premature


  • Résumé

    Background: Premature birth causes parenting stress and increases the risk for the development of motor, cognitive, behavioral, and socio-emotional problems in child. Our objective was to assess the impact of an early psychological intervention, Triadic parent-infant Relationship Therapy (TRT), on parenting stress, infant attachment, maternal sensitivity, parental representations, parental mental health and preterm infant development in the motor, cognitive, socio-emotional, and behavioral domains at a corrected age of 18 months. Environmental and neurobiologic factors and influence these developmental difficulties. However, the potential effect of the child’s environment on the plasticity of the developing brain is highest in infancy. The infant is more vulnerable to the effects of stressors such as parental depression and stress. Environmental factors related to parental mental health appear to be particularly relevant for preterm infants. Methods: Sixty-five families of preterm infants were randomly assigned to the intervention group (n=33) or the control group (n=32). Families of full-term children (n=24) were also recruited. Intervention focused on the triadic relationship and aimed to improve parent-infant attachment by supporting parental mental health to promote infant development. Outcomes were assessed at baseline and at 3, 6, 9 and 18 month follow-ups. The primary outcome was the parent-infant relationship assessed with the Parenting Stress Index Short Form (PSI-SF), Q-sort of attachment (QSA), Q-sort maternal sensitivity (QBM), interview “R” and Edicode scale (parental représentations and reflexives capabilities). Secondary outcomes included parental mental health assessed by the Perinatal Post Traumatic Stress Disorder (PTSD), Beck Inventory II (BDI II), Edinburgh Postnatal Depression Scale (EPDS) and the child’s development by the Behaviour Symptoms Check List (SCL), the Brunet Lézine Revised (BLR) test and the ADBB scale. Results: There were significant differences at 18 months observed for measures of parental symptoms of psychological trauma (depression, parenting stress, and posttraumatic stress disorder), parental representations of the infant, parental reflective functioning maternal sensitivity and infant attachment in favor of the intervention group. Children in the intervention group demonstrated higher full-scale developmental quotients than the preterm controls (an 8. 7-point difference) along with lower scores on behavioral tests (a 5. 8-point difference at 18 months). At 18 months, children in the intervention group showed no significant differences in scores compared to the full-term group. Conclusions: Our study provides sound evidence for the efficiency of the TRT program to reduce parenting stress and psychological distress for both parents, improve parental reflexives capabilities, change disrupted representation associated with parenthood, thus fostering the infant’s attachment and overall development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (370 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 635 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2016 CASTEL B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.