"La Mer, cet ennemi de plusieurs siècles" : Identifier et comprendre les trajectoires de vulnérabilité des sociétés littorales bas-normandes (1650-1940)

par Suzanne Maertens

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Vincent Milliot et de Emmanuel Garnier.

Le président du jury était Stéphane Costa.

Le jury était composé de Vincent Milliot, Emmanuel Garnier, Stéphane Costa, Anne Conchon, Catherine Meur-Férec, Christine Bordier.

Les rapporteurs étaient Anne Conchon, Catherine Meur-Férec.


  • Résumé

    Dans un contexte climatique et budgétaire incertain, l’absence de culture commune de la vulnérabilité littorale constitue un frein supplémentaire à la portée consensuelle des politiques d’aménagement des territoires exposés aux risques de submersion. Sans bilan clair et partagé de notre héritage en matière de gouvernance du risque, conduire des projets prospectifs constitue en effet un exercice périlleux et difficilement constructif. Cette étude doctorale s’attache donc à reconstituer puis à comprendre l’itinéraire de vulnérabilité des côtes basses bas-normandes entre 1700 et 1940. L’espace de réflexion ne se limite pas à l’interface terre/mer qui définit habituellement le littoral. L’analyse intègre les relations d’échanges et la mutation des terroirs attenants : polders, ports, zones humides arrière-littorales, bocage, plaine. Cette enquête repose sur la création d’un indice de vulnérabilité exploitable à diverses échelles (nationale, régionale et communale). Cet outil permet de cartographier, quantifier et analyser très finement l’évolution des dommages météo-marins. Les aléas météo-marins indicés englobent l’ensemble des phénomènes ayant engendré des dommages, des prises de décisions, des modes de pensées et des aménagements : sables volages, érosion, affouillements, ruptures de digue, progrès de la mer, submersions, raz de marée, ouragans. L’exploitation de cet indice exige des données extrêmement fines et homogènes que le corps du Génie et des Ponts et chaussées, les dossiers de l’intendance de Caen et ceux des préfets de la Manche et du Calvados, la presse et les archives communales sont à même de fournir entre 1650 et 1940. La reconstitution chronologique et spatiale des dommages met en exergue quatres secteurs connaissant des trajectoires de vulnérabilité identifiables et très marquée. Durant le petit Age Glaciaire, la côte Ouest du Cotentin et les côtes du Calvados sont faiblement exposées aux risques de submersion en raison d’un intense phénomène d’accrétion. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le développement des bains de mer bouleverse cependant les modes d’occupation du sol de ces deux secteurs côtiers et engendre une croissance concomitante des aléas météo-marins. De la Révolution à la Troisième République, la baie du Mont-Saint-Michel traverse des décennies dramatiques qui révèlent combien les inégalités, les périodes de troubles et les représentations influent sur l’efficacité de la gouvernance du risque. La côte Est du Cotentin, troisième secteur d’étude, s’enlise durablement dans la spirale "du tout endiguement". Sa vulnérabilité ne cesse de croître tout au long de la période d’étude malgré la mise en œuvre d’un arsenal de mesures techniques et réglementaires de plus en plus lourd. Cette étude doctorale dissèque les fondements sociétaux, économiques, philosophiques et politiques contribuant, en sus des facteurs climatiques et environnementaux, à minorer ou majorer la vulnérabilité des sociétés littorales. La contextualisation des politiques de défense contre la mer et l’étude de leurs impacts à long terme y tiennent une place particulière.


  • Résumé

    This doctoral research aim to present societal, economic, philosophical and political foundations contributing, in addition to climatic and environmental factors, to understate or increase the vulnerability of coastal societies. Contextualization of defense policies against the sea and the study of their long-term impacts hold a special place. The first chapter presents the sources and the stakeholders (farmers, fishermen, nobles, military, administrative authority, drying company and real estate developers) involved in the development of low-Normandy coast and coastal marshes. The second chapter discusses the methodology used to reconstruct the chronology of damages due to winds and sea. Indeed this research is based on the development of an index of vulnerability. It had allowed to identify four sectors with a very different evolution: the eastern coast of the Cotentin, the west coast of the Cotentin and the Bay of Mont Saint-Michel, the coasts of Calvados. During the little Ice Age, the west coast of the Cotentin and Calvados coasts are weakly concerned by the risk of submersion. The coastal areas are more affected by intense phenomenon of accretion that neverless harm coastal communities. In the second half of the nineteenth century, the development of sea bathing, however, upsets the land use patterns and increase sharply the vulnerability of those two parts of Normandy coast. During the French Revolution, the Bay of Mont Saint-Michel through dramatic decades wich reveal how inequalities, periods of unrest and representations influence the effectiveness of risk governance. The Cotentin east coast, the third study area, gets stuck permanently in politics "at all containment". Its vulnerability continues to grow throughout the study period despite the development of numerous technical and regulatory measures.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (485 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 480 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2016 MAERTENS B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.