L’épuration dans la Manche : histoire et mémoires depuis l'Occupation

par Catherine Dugueperoux-Chartrain

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Boivin.

Le président du jury était Jean Quellien.

Le jury était composé de Michel Boivin, Jean Quellien, Christian Bougeard, Olivier Wieviorka.

Les rapporteurs étaient Christian Bougeard, Olivier Wieviorka.


  • Résumé

    L'Épuration a longtemps été un sujet sensible, source de nombreuses interrogations et controverses. Il a nécessité des études à différentes échelles, locales ou nationales pour se faire une idée plus précise du sujet. C'est dans cette optique que s’inscrit ce travail mené sur le département de la Manche, permettant de mieux percevoir les multiples aspects de cette période. Ainsi, c'est au travers des violences envers les collaborateurs sous l’Occupation, des épurations judiciaire, économique, administrative et professionnelle, mais aussi des formes ostracisantes plus tacites qu'il a été possible d'avoir une vision globale de la période et de mesurer le nombre conséquent d’individus visés. Les recherches ont permis de mesurer également le décalage entre les réalités et l’épuration perçue. Mais au-delà de la simple comparaison, la réflexion menée ici s’inscrit dans un temps plus long que les précédentes recherches. Certaines sanctions épuratoires perdurent malgré l’oubli progressif et les amnisties. Cette période a impacté de manière durable la population du département, à la fois pressée d'en finir avec la période de guerre et désireuse de justice. Cela dépasse donc largement la Libération et l'immédiat après-guerre. Ce travail s’inscrit inévitablement autour des thèmes de la mémoire collective et de la complexité dans la transmission de mémoire.

  • Titre traduit

    Epuration in the Manche Department : History and Memories since the Occupation


  • Résumé

    « Epuration » has long been a sensitive subject, the source of numerous questions and controversies. It has needed various studies on different scales, ranging from local ones to national ones, in order to get a more accurate idea on it. With this in mind, this work, carried out in the Manche Department, enables to get a better view on all angles upon that period. Thus, the study of the first form of violence towards the collaborationists during the Occupation, the one of the judicial, administrative and professional purges as well as the study of more ostracizing and implicit purges has led to a comprehensive survey of the period and to a quantification of the substantial number of people involved. This research has also pointed out the discrepancy between reality and the perceived « epuration ». However, beyond the simple comparison, this research goes further in time than the previous ones. Some « epuration » penalties are still carried on despite the gradual oblivion and the amnesties. This specific period has deeply affected the local population both eager to get rid of the war and for justice. Consequently, this subject considerably goes beyond the Liberation and the immediate post war time. This work is necessarily of its time dealing with the collective memory and the intricacy of the transmission of memory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (448 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 398 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2016 DUGUEPEROUX-CHARTRAIN B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2016 DUGUEPEROUX-CHARTRAIN B2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.