Activités de recherche scientifique et développement économique des territoires.Le cas des sciences de la mer en Bretagne Occidentale : le cas des sciences de la mer en Bretagne Occidentale

par Kevin Charles

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean Boncœur.

Le président du jury était Laurent Le Maux.

Le jury était composé de Jean Boncœur, Laurent Le Maux, Catherine Baumont, Olivier Bouba-Olga, Hervé Moulinier, Hervé Thouément.

Les rapporteurs étaient Catherine Baumont, Olivier Bouba-Olga.


  • Résumé

    La place des activités de recherche scientifique dans les dynamiques économiques, et en particulier leurs liens avec les entreprises et les territoires, ont fait l’objet de nombreuses études depuis les années 1990, et ont donné lieu à une littérature abondante. Après un travail de synthèse et de mise en perspective de l’ensemble de ces travaux, cette thèse se propose de contribuer à l’analyse du rôle de la recherche dans le développement économique des territoires, en se focalisant sur le territoire local. Notre réflexion se fonde sur un double cas d’étude, à la fois thématique et géographique : le cas des sciences de la mer, avec comme support les territoires de Brest et de la Bretagne occidentale (France). Trois types de méthodes sont mis en oeuvre. Tout d’abord, afin de caractériser le champ de la recherche marine, la production scientifique dans ce domaine est analysée à l’échelle mondiale. Cette étape met en évidence l’inscription de ce champ dans des réalités institutionnelles et territoriales : celles d’ensembles scientifiques localisés, voire dans certains cas de systèmes locaux de recherche. Ensuite, les retombées économiques liées à la dépense localisée de l’activité de recherche sont estimées, à l’aide principalement d’une modélisation entrées-sorties adaptée aux échelles régionales et locales. Si les résultats révèlent le caractère relativement limité de ces retombées dans notre cas d’étude, ils font aussi apparaître le potentiel significatif de l’activité de recherche en termes de multiplicateurs de production, de valeur ajoutée et d’emploi. Enfin, sont appréhendés les effets de la recherche sur les acteurs de l’offre, soit des effets de type « transferts de connaissance ». Une enquête comparative est menée sur deux territoires : Brest et Bergen (Norvège). Plusieurs facteurs, à la fois endogènes et exogènes aux institutions scientifiques, apparaissent déterminants dans le niveau et la qualité de ces transferts au sens large : en particulier le degré d’adéquation entre les recherches menées et les activités économiques présentes localement. Une forte hétérogénéité dans la diffusion de ces effets, à la fois disciplinaire, sectorielle et spatiale est également observée. L’ensemble des résultats apporte un éclairage singulier et novateur sur l’intégration potentielle de l’activité de recherche dans une stratégie de développement territorial.

  • Titre traduit

    Scientific research and economic development of territories : case study of marine sciences in Western Brittany


  • Résumé

    The place of scientific research activities in the economic dynamics, especially their links with enterprises and territories have been studied largely since the 1990s, and have produced extensive literature. After first synthesizing and putting those studies into perspective, this thesis intends to contribute to the analysis of the role of this research in the economic development of territories, focusing on the local territory. Our reflexion is based on a double case study, both thematic and geographical: the field of marine sciences, with the territories of Brest and Western Brittany (France) as a baseline case. Three types of methods are implemented. First, to characterize the field of marine research, scientific production in that field is analyzed on a global scale. This step highlights the inclusion of this field in the institutional and territorial realities: locally based scientific entities, and even in some cases whole local research systems. Then, the economic benefits related to the localized spending of the research activity are estimated, mainly using an input-output modeling adapted to the regional and local scales. If the results do reveal the relatively limited nature of these benefits in our case study, they also reveal the good potential of the research activity in terms of outputs multipliers, added value and employment. Finally, the impacts of research on supply actors are grasped, namely "knowledge transfer" types of effects. A comparative survey is conducted on two territories: Brest and Bergen (Norway). Several factors, both internal and external to scientific institutions, appear to be decisive in the level and quality of such transfers at large: more specifically, the extent to which the research conducted locally and the locally existing economic activities match. A strong heterogeneity in the distribution of those effects – disciplinary, sectorial and spatial – can also be observed. Overall, the results shed singular and innovative light on the potential integration of the research activity in a territorial development strategy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.