Intégration des russophones dans la vie française

par Irina Abzalova

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Michael Rinn.

Soutenue le 09-12-2016

à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Héritages & constructions dans le texte et l’image (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Le Berre.

Le jury était composé de Michael Rinn, Yves Le Berre, Elvira Lyapkova, Nadezhda Lykova.

Les rapporteurs étaient Elvira Lyapkova, Nadezhda Lykova.


  • Résumé

    L’immigration russophone en France se nourrit de quelques siècles de l’Histoire contemporaine. La population à laquelle nous consacrons notre étude correspond aux départs ayant eu lieu au lendemain de l’effondrement de l’URSS. Notre intérêt s’attache tout particulièrement à l’intégration des migrants dans la vie française.Cette étude a donc pour objet l’analyse du processus d’intégration d’une population russophone échantillonnée vivant en France en s’appuyant sur l’analyse théorique des interférences linguistiques et socioculturelles rencontrées. L’apport de ce travail est notamment de montrer à quel point l’influence des interférences peut jouer sur l’intégration. Nous cherchons ici à définir l’intégration comme le résultat d’un certain nombre d’étapes à accomplir et de compétences à acquérir dans les domaines du savoir, du savoir-faire et du savoir-être.Cette analyse permet d’évaluer les difficultés des russophones, créées par les conditions de l’immigration sur la base des témoignages, des observations, des échanges dans le cadre associatif et éducatif, ou encore au travers du forum russophone Infrance.Cette expérience permet de recenser ou compléter des lacunes des apprenants au profit de l’enseignement du Français Langue Étrangère.Au-delà du défi permanent qu’impose à tout apprenant l’interlangue, c’est dans l’intimité de l’intégration des russophones que ce travail de recherche propose au lecteur de se plonger.

  • Titre traduit

    The integration of russian speakers into french life


  • Résumé

    The immigration of native Russian speakers to France has been going on for several centuries but in this study we will focus primarily on the migrants who left following the collapse of the USSR. More especially we will look at the integration of these migrants into daily French life.This study has therefore chosen to analyse the integration process of a selected Russian speaking population living in France with particular attention on the theoretical analysis of language transfer (L1 Interference) and also on socio-cultural issues. The aim of this study is to show to what extent language transfer plays a role in the integration process. Here we seek to define integration as a number of steps to accomplish in order to acquire not simply language skills but the “soft” skills which add up to real savoir-faire.This analysis allows the evaluation of the difficulties faced by Russian speakers in France based on personal testimonies, observations and discussions in ex-pat associations, in education and also via the Russian language internet forum, Infrance. As a result of this study, FLE (French as a Foreign Language) teaching will be better able to cater to the precise needs of French language learners from a Russian speaking background.As well as looking into the ongoing challenge of interlanguage, this study invites the reader to explore the interesting question of integration for the Russian speaker.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.