Les néomalthusiens français et les sciences biomédicales (1880-1940)

par Eric Hello

Thèse de doctorat en Epistémologie et histoire des sciences

Sous la direction de Pascal Duris.

Soutenue le 09-12-2016

à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sciences et environnements (Talence ; Gironde) , en partenariat avec Sciences, Philosophie, Humanités (Bordeaux) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le néomalthusianisme est un courant de pensée qui réunit des pédagogues, des médecins, des anthropologues et des militants féministes et anarchistes. Sa réflexion et son action ont une dimension politique, économique et scientifique. Son projet est une transformation profonde des sociétés humaines par la limitation des naissances afin d'aboutir à une meilleure organisation sociale, capable de répondre à l'aspiration légitime des êtres humains au bonheur. Les moyens pour atteindre cet objectif sont la généralisation de la prophylaxie anticonceptionnelle qui comprend les techniques contraceptives et l'avortement. Le mouvement néomalthusien a été particulièrement actif en France, des années 1890 à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Il a également soulevé de nombreuses oppositions et a été activement combattu, notamment après la Première Guerre mondiale. S'intéressant au nombre des naissances, le néomalthusianisme souligne l'incompatibilité entre l'augmentation exponentielle de ce dernier et la possibilité pour les membres composant une collectivité de disposer du nécessaire afin d'atteindre le bonheur.De ce fait, le néomalthusianisme français est inséparable de l'eugénisme, thème central dans l'histoire de ce mouvement, de son émergence à ses derniers développements dans les années 1930. Le présent travail a pour objectif de tracer un portrait synthétique inédit du néomalthusianisme français en privilégiant son rapport aux sciences biomédicales et à la culture scientifique. [...]

  • Titre traduit

    The French neo-Malthusians and bio-medical sciences (1880-1940)


  • Résumé

    Neo-Malthusianism is a line of thought which gathers education specialists,doctors, anthropologists and women's and anarchist activists. Its reflexion and its actionhave a political, economic and scientific dimension. Its project is to deeply transformhuman societies through birth control in order to reach a better social organisation, likelyto meet human beings’ legitimate aspiration for happiness. The means implemented toreach this goal are the generalisation of contraceptive prophylaxis, which includescontraceptive methods and abortion. The neo-Malthusian movement was particularlyactive in France, from the 1890ies to the eve of World War II. It has also met with strongopposition and was actively fought, noticeably after World War I. Observing the number ofbirths, neo-Malthusianism points how incompatible the exponential increase of births iswith the possibility for the members of a given community to have what they need to reachhappiness. Hence, French neo-Malthusianism is inseparable from eugenics, which is acentral theme in the history of this movement, from its emergence to its last developmentsin the 1930ies. The objective of the present work is to draw a new and previouslyunpublished synthetic portrait of this movement, focussing on its link to bio-medicalsciences and scientific culture. [...]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.