La fin du Paléolithique moyen en Poitou-Charentes et Périgord : considérations à partir de l'étude taphonomique et technoéconomique des sites du Moustier (niveaux G à K) et La Roche-à- Pierrot, Saint Césaire (niveau EJOP supérieur)

par Bradley Gravina

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Jacques Jaubert et de Anne Delagnes.

Le président du jury était Marco Peresani.

Le jury était composé de Marco Peresani, Ofer Bar-Yosef, Rafael Mora Torcal, Harold Lewis Dibble, Ludovic Slimak.

Les rapporteurs étaient Ofer Bar-Yosef, Rafael Mora Torcal.


  • Résumé

    En Europe de l’Ouest et tout particulièrement dans le Sud-Ouest de la France, la période comprise entre environ 60 et 40 mille ans avant le présent est marquée par une mosaïque de changements culturels et démographiques. L’étude des industries lithiques montre que les derniers groupes néandertaliens semblent avoir diversifié leurs comportements techniques juste avant de disparaître. Les industries dites de « transition »,notamment le Châtelperronien, sont souvent considérées comme l’aboutissement d’une trajectoire d’évolution technique néandertalienne. Cependant, notre compréhension des différentes industries du Moustérien récent, de leur chronologie, de leur organisation et de leur succession, ainsi que de leurs liens potentiels avec l’émergence du Paléolithique supérieur, est rendue infiniment complexifiée par, d’une part, le recours à des collections anciennes provenant de fouilles parfois réalisées il y a plus d’un siècle, et, d’autre part, l’absence de révision critique de certaines séquences clés. Ce travail présente une étude techno-typologique et taphonomique des industries lithiques de plusieurs niveaux majeurs de l’Abri inférieur du Moustier, sur la base d’une révision des collections anciennes mais aussi de l’analyse de matériel issu de la reprise récente des fouilles dans ce gisement de référence. Les résultats acquis au Moustier, combinés avec une révision critique de l’association présumée entre industrie châtelperronienne et restes humains néandertaliens à Saint-Césaire, soulèvent d’intéressantes questions sur les modalités de définition des techno-complexes lithiques et sur notre perception des conditions de la disparition des Néandertaliens.

  • Titre traduit

    The Late Middle Palaeolithic in the Poitou-Charentes and Périgord : reflections based on a taphonmic and techno-economic analysis of the sites of Le Moustier (levels G to K) and La Roche-à-Pierrot, Saint Césaire (level EJOP supérieur)


  • Résumé

    During the period between broadly 60 ky and 40 ky Western Europe, and especially south-western France, was the theatre for a mosaic of bio-cultural changes. Late Neanderthal groups appeared to have diversified their lithic technology just prior to disappearing. This technological trajectory is commonly seen as culminating in the so-called ‘transitional ‘industries, notably the Châtelperronian. However, our understanding of the chronology, organisation and succession of the Late Mousterian and its possible relation to the emergence of the Upper Palaeolithic in this region is complicated due to the reliance on sites excavated sometimes as longas a century ago combined with the absence of a critical appraisal of certain key sites. This thesis presents arevision of previously recovered and newly excavated material from several important levels of Le Moustier(Lowe Shelter). When considered in light of a revision of the Châtelperronian-Neandertal association at Saint-Césaire, these results pose interesting questions for the definition of lithic techno-complexes and how we view the complex question of Neandertal extinction/replacement.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.