Mondialisation, conditions de travail et santé

par Marine Coupaud

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Jean-Marie Cardebat.

Le président du jury était Jérôme Wittwer.

Le jury était composé de Jérôme Wittwer, Philippe Askenazy, Stephen Bazen, Nicolas Sirven.

Les rapporteurs étaient Philippe Askenazy, Stephen Bazen.


  • Résumé

    Cette thèse s’applique à explorer dans quelle mesure et par quels mécanismes lamondialisation, au travers de ses différentes composantes, impacte la santé des travailleurseuropéens. Dans une première partie, nous exposons les conséquences socio-économiques de cephénomène. Dans une deuxième partie, nous montrons que l’exposition concurrentielleinternationale constitue un facteur de risque pour la santé des travailleurs non qualifiés. Lesfacteurs individuels et organisationnels sont néanmoins les plus à même d’expliquer la prévalencede troubles physiques et mentaux chez l’ensemble des travailleurs. La mondialisation impliqueaussi de nouvelles pratiques organisationnelles liées à l’internationalisation des firmes, une autrefacette de la mondialisation. Nous soulignons que les travailleurs doivent ainsi trouver lesressources nécessaires pour rester attractifs dans ce monde en perpétuelle évolution. Dans unetroisième partie, nous exposons que la mondialisation favorise le développement des activités deservices dans les pays industrialisés. En parallèle, l'organisation de type "lean" est mise en placedans ces secteurs et la pression concurrentielle s’accroit. Ces changements impactent les conditionsde réalisation du travail. Dans ce contexte, la santé se trouve dégradée par des facteurs de risqueen évolution, parmi eux l’intensité du travail liées aux relations interpersonnelles. Enfin, nousmontrons que la Responsabilité Sociale de l’Entreprise apparait comme une solution dont lesentreprises peuvent s’emparer pour améliorer la santé de leurs travailleurs et par conséquent, leurperformance sociale et financière.

  • Titre traduit

    Globalization, working conditions and health


  • Résumé

    This thesis aims at exploring to what extent globalization, through its diversecomponents, impacts the health of European workers. In a first part, we expose the socio-economicconsequences of this multi-faceted phenomenon. In a second part, we show that internationalcompetition, one of the essential components of globalization, is a risk factor for non-skilledworkers. Nevertheless, individual and organizational factors are the most likely to explain mentaland physical disorders prevalence in the population as a whole. Globalization also implies newpractices linked to firms’ internationalization strategy, another component of globalization. Weunderline that workers must acquire the skills to stay attractive in a constantly changing worldand they do not find much support in their companies. In a third part, we show that globalizationenhances the surge of the service sector in industrialized countries. In addition, the leanmanagement is implemented in those sectors and competitive pressure increases. These changesimpact the way the work is performed. Within this context, the health of workers deterioratesbecause they are exposed to changing risk factors, among them: intense of work related tointerpersonal relationships. Finally, we find that the Corporate Social Responsibility comes as ananswer to improve workers’ health and as a consequence, firms’ social and financial performance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.