La Hongrie et les Pays Bas méridionaux durant la guerre de Succession d'Espagne : les ambitions de la diplomatie française

par Olivier Maurin

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de François Cadilhon.

Le président du jury était Géraud Poumarède.

Le jury était composé de François Cadilhon, Lucien Bély, Charles Giry-Deloison, Sébastien Dubois.

Les rapporteurs étaient Lucien Bély, Charles Giry-Deloison.


  • Résumé

    Au début du XVIIIe siècle, la Hongrie et les Pays-Bas méridionaux sont l’objet de la convoitise de la diplomatie française. Ces provinces périphériques de l’Empire habsbourgeois s’opposent aux politiques de centralisation menées par Madrid et Vienne. Afin de réaliser ses ambitions dynastiques, Louis XIV utilise ce contexte pour déstabiliser ces territoires dans le cadre d’une guerre de Succession d’Espagne engendrée par le décès de Charles II d’Espagne, le premier novembre 1700. Le Roi-Soleil mobilise ses armées et ses diplomates, dans la continuité des alliances de revers forgées lors des siècles précédents. Le marquis des Alleurs et le président Pierre Rouillé de Marbeuf, agents de Louis XIV, mi-espions, mi-ambassadeurs, sont respectivement envoyés en Hongrie auprès du prince hongrois rebelle François Rakóczi et aux Pays-Bas méridionaux aux côtés du gouverneur général de la province et maître de l’Électorat de Bavière, Maximilien-Emmanuel de Wittelsbach. Loin du fracas des champs de bataille de la guerre de Succession d’Espagne, une guerre de l’ombre se fait plus dure. La quête du renseignement devient la préoccupation croissante des cours européennes. La confidentialité des correspondances épistolaires est l’objet de toutes les attentions. Cette étude a l’ambition de retracer le cadre des ambitions françaises en Hongrie et aux Pays-Bas méridionaux au début du XVIIIe siècle. Les alliances de revers et les manœuvres militaires de la guerre de Succession d’Espagne replacent ces deux pays d’Europe au cœur des luttes dynastiques, diplomatiques, et militaires opposant les Bourbons et les Habsbourg pour la domination de l’Europe.

  • Titre traduit

    The Southern Netherlands and Hungary during the War of the Spanish Succession : the ambitions of the French diplomacy


  • Résumé

    At the beginning of the 18th century, Hungary and the Southern Netherlands are coveted by the French diplomacy. Those peripheral provinces of The Habsburg Empire oppose the centralization policy lead by Madrid and Vienna. In order to realize his dynastic ambitions, Louis XIV uses this context to destabilize these territories during the War of the Spanish Succession triggered by the death of the last Habsburg King of Spain, Charles II, the first November 1700. Louis XIV mobilizes his army and his ambassadors in the continuity of the foreign alliances « Alliance de revers » that have been conducted during centuries. The marquis des Alleurs and the president Pierre Rouillé de Marbeuf, agents of Louis XIV, half spy, half ambassadors, are respectively send in Hungary nearby the rebel prince François Rakoczi and in the Southern Netherlands nearby the general governor of the province and Elector of Bavaria, Maximilien-Emmanuel de Wittelsbach. Far from the din of the battlefield of the Spanish Succession, another war hardens. The battle for information’s became the first preoccupation of European courts. The confidentiality of the epistolary correspondences is a crucial object of attention. The purpose of this study is to define the framework of the French ambitions in Hungary and the Southern Netherlands at the beginning of the 18th century. The « alliance de revers » and military moves during the War of the Spanish Succession replace those two European countries at the heart of dynastic, diplomatic and military conflicts opposing the Bourbon’s and the Habsburg’s for European hegemony.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.