Le discours de la critique littéraire journalistique germanophone : étude du marquage de l’hétérogénéité énonciative et des relations métatextuelles

par Dominique Dias

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Thierry Gallèpe.

Le président du jury était Irmtraud Behr.

Le jury était composé de Thierry Gallèpe, Laurent Gautier, Odile Schneider-Mizony, Martine Dalmas.

Les rapporteurs étaient Laurent Gautier, Odile Schneider-Mizony.


  • Résumé

    Fondée sur un corpus de 436 textes de recensions germanophones publiées dans cinq supports de presse généraliste lors du premier semestre 2012, cette étude porte sur le discours de la critique littéraire germanophone. Pour tenter d’identifier des traits constitutifs de la recension, trois axes de recherche sont envisagés : les perspectives textuelle, discursive et métatextuelle. Traditionnellement conçue à partir de la fonction, la notion de texte est considérée ici sous l’angle de la forme. En recourant aux notions de séquences et de périodes, élaborées dans le cadre de la linguistique textuelle, cette étude identifie un réservoir de formes à l’origine de la composition et de la configuration des recensions. Par ailleurs, la perspective discursive permet d’appréhender le sujet énonciateur des recensions comme un lieu de transition de la parole et du savoir. Le critique littéraire s’octroie, en effet, une position institutionnelle qui marque son rapport au savoir afin d’exercer une influence optimale sur le lecteur. L’enjeu est de repérer les marqueurs discursifs qui fondent cette visée argumentative. Enfin, la perspective métatextuelle oblige à concevoir la recension dans son rapport au texte source. Véritable dialogue avec l’œuvre critiquée, la critique exploite explicitement des stratégies empruntées aux discours littéraire et journalistique. Des procédés de reprise textuelle tels que la reformulation, la citation, l’allusion ou la contamination menacent de saper le métatexte pour en faire un hypertexte. Ces trois axes permettent d’aborder la recension en tant que genre, à l’interface entre texte et discours. Les résultats confirment l’idée que le genre doit être abordé non pas dans une perspective statique, comme une liste d’invariants, mais dans une perspective dynamique, comme le résultat de l’interférence de plusieurs genres discursifs. Enfin, c’est une meilleure compréhension de la production et de la réception des recensions qui est en jeu.

  • Titre traduit

    The discourse of German literary criticism : a study of the enunciative heterogeneity and metatextual relationships in a journalistic genre


  • Résumé

    Based on a corpus of 436 texts of German book reviews published in five newspapers of non-specialized press during the first half of the year 2012, this study investigates the discourse of German literary criticism. To try and identify constituent characteristics of the review, three areas of research are envisaged: the textual, discursive and metatexual perspectives. Traditionally conceived with regards to function, the notion of text is considered here in terms of shape. By considering the notions of sequences and periods, developed within the text linguistics, this study identifies a reservoir of forms which underpin the composition and the configuration of the reviews. Besides, the discursive perspective allows us to get a sense the speaking subject of the reviews as a transition for speech and knowledge. The literary critic actually benefits from putting himself in an institutional position that marks his/her relation to knowledge in order to have the best influence on the reader. The challenge is to identify possible linguistic markers which serve this argumentative approach. Finally, the metatextual perspective obliges us to conceive the review in its relationship with the source text. The book review is a real dialogue with the criticized book, the criticism explicitly exploits strategies borrowed from the literary and journalistic speeches. Textual processes of repetition such as reformulation, quotation, allusion or contamination threat to undermine the metatext into a hypertext. These three axes allow to approach the review as a genre, in the interface between text and discourse. The results confirm the idea that the genre must be approached not in a static way, as a list of invariants, but in a dynamic way, as the product of the interference of several discursive genres. Finally, what is at stake is a better understanding of the production and of the reception of the reviews.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.