L'autofiction en contexte postcolonial : regards croisés sur les femmes dans un processus mouvant de reconquête identitaire

par Pauline Carvalho

Thèse de doctorat en Langues et Littératures française et comparée

Sous la direction de Laurence Dahan-Gaida.

Le président du jury était Karen Haddad-Wotling.

Le jury était composé de Laurence Dahan-Gaida, Karen Haddad-Wotling, Viviane Alary, Odile Gannier, Marta Álvarez, Margaret Gillespie.

Les rapporteurs étaient Viviane Alary, Odile Gannier.


  • Résumé

    Dans le domaine de la littérature postcoloniale, les autofictions féminines méritent une attention toute particulière. En effet, la femme migrante se situe dans une double marge littéraire : en tant que migrante mais également en tant que femme et parfois même en temps que minorité. Notre étude comparative se base sur des supports littéraires variés (essai, bande dessinée et roman) et tente de montrer comment ces auteures d’origines très diverses illustrent le passage culturel et langagier des femmes migrantes et le rôle important qu’elles tiennent concernant l’héritage de la mémoire historique et collective féminine. Aussi, cette étude s’interroge sur l’existence d’une identité de genre qui fait partie du bagage culturel des femmes et sur la réponse donnée par les personnages représentant les auteures migrantes face à une identité féminine convenue. C’est, en partie, à travers le thème de la transformation que les personnages révèlent les nouvelles possibilités et définitions de l’ "être femme".

  • Titre traduit

    Autofiction within postcolonial context : viewpoints on women reclaiming an identity process


  • Résumé

    In the field of postcolonial literature, women autofictions deserve special attention. Indeed, the migrant woman is in a literary double margin as a migrant but also as a woman and sometimes even as a minority.Our comparative study is based on a variety of literary materials (essay, comics and novel) and tries to show how these authors from diverse background illustrate the cultural and the linguistic passage of migrant women and the important role they play concerning the legacy of female historical and collective memory.Also, this study questions the existence of a gender identity that is part of the cultural baggage of women and the response of the characters representing migrant authors in front of an agreed identity. This is, in part, though the theme of transformation that characters reveal new possibilities and definitions of “being a woman”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 f.)
  • Annexes : Bibliographie p.281-294. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2016.008
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.