Rôle de la tyrosine kinase SYK dans la régulation du processus métastatique du mélanome

par Emilien Garcia

Thèse de doctorat en Interactions moléculaires et cellulaires

Sous la direction de Sophie Tartare-Deckert et de Marcel Deckert.

Soutenue le 15-12-2016

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Centre Méditerrannéen de Médecine Moléculaire (Nice) (laboratoire) et de Centre méditérannéen de médecine moléculaire (laboratoire) .

Le président du jury était Stéphane Rocchi.

Le jury était composé de Stéphane Rocchi, Peter Coopman, Paulo De Sepulveda, Mehdi Khaled.

Les rapporteurs étaient Peter Coopman, Paulo De Sepulveda.


  • Résumé

    La progression tumorale en cancer métastatique implique la perte de fonctions oncosuppressives, comme c'est le cas dans le mélanome. Une migration cellulaire aberrante est caractéristique de la progression du mélanome. SYK (Spleen tyrosine kinase) est une tyrosine kinase cytoplasmique impliquée dans la suppression tumorale du cancer du sein et du mélanome. Dans la peau, SYK est exprimée dans les mélanocytes mais est fréquemment réprimée épigénétiquement dans le mélanome. Nous avions pu montré que cette perte était associée à un échappement de la sénescence. Qu'elle puisse réguler la migration des cellules tumorales et la formation des métastases reste peu connu. Dans mes travaux j'ai utilisé des approches gain et perte de fonction pour analyser l'effet de SYK sur les mélanomes humains et murins. Respectivement, la réexpression et l'extinction de SYK diminue et augmente la migration, l'invasion et les métastases des cellules de mélanome. L'extinction de SYK induit notamment un phénotype et une signature mésenchymateuse. Notre étude dévoile ce rôle pour SYK dans la répression d'une adhérence dépendante des intégrines, points de tractions et plateforme de signalisation de la migration, et souligne l'importance la perte de SYK dans la formation de métastases. Pour clarifier le rôle de SYK dans la progression du mélanome, j'ai généré un modèle murin de KO conditionnel de SYK spécifique des mélanocytes concomitants à une perte de Pten et de l'activation de BrafV600E. Des résultats préliminaires suggèrent que la perte de SYK n'accélère pas la formation de mélanome dans ce contexte mutationnel mais mène à une invasion plus profonde des cellules tumorales dans le derme.

  • Titre traduit

    Role of the SYK tyrosine kinase in the melanoma metastatic process


  • Résumé

    The progression of tumors to metastatic disease involves the loss of metastatic suppressor functions, as it is the case in melanoma. Thus, aberrant cell migration is a key feature of melanoma progression, and is required for metastasis. SYK (Spleen tyrosine kinase) is a cytoplasmic tyrosine kinase that has been implicated in tumor suppression of breast cancer and melanoma. In skin cells, SYK is found expressed in melanocytes but SYK is frequently downregulated in melanoma by epigenetic silencing. We showed previously that its loss has been associated with senescence escape. Whether it also regulates tumor cell migration and subsequent metastasis remains poorly understood. In this work we used gain- and loss-of-function approaches to analyze SYK’s effects on metastatic abilities of human and murine melanoma cells. Respectively, the reexpression or knockdown of SYK results in decreased or increased migration, invasion and metastasis of melanoma cells. Notably, SYK knockdown cells displayed a mesenchymal-like phenotype with upregulation of mesenchymal markers. Our study unveils a novel role for SYK in suppressing integrin-mediated adhesion, both a points of traction and a signaling platform during cell migration, and outlines the importance of SYK inactivation in acquisition of a metastatic phenotype. To clarify the role of SYK in melanoma formation and progression, we have generated a conditional Syk KO mouse model in melanoma based on melanocyte-specific Pten loss and BrafV600E activating mutation. Preliminary results suggest that Syk loss does not accelerate Pten/Braf-driven melanoma formation but leads to deep invasion of Braf/Pten tumor cells into the dermis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.