Échantillonnage et inférence dans réseaux complexes

par Jithin Kazhuthuveettil Sreedharan

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Konstantin Avrachenkov.

Soutenue le 02-12-2016

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Institut national de recherche en informatique et en automatique (France). Unité de recherche (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) (laboratoire) et de Models for the performance analysis and the control of networks (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Alain.

Le jury était composé de Konstantin Avrachenkov, Jean-Marie Alain, Nelly Litvak, Don Towsley, Philippe Jacquet.

Les rapporteurs étaient Nelly Litvak, Don Towsley.


  • Résumé

    L’émergence récente de grands réseaux, surtout réseaux sociaux en ligne (OSN), a révélé la difficulté de crawler le réseau complet et a déclenché le développement de nouvelles techniques distribuées. Dans cette thèse, nous concevons et analysons des algorithmes basés sur les marches aléatoires et la diffusion pour l'échantillonnage, l'estimation et l'inférence des fonctions des réseaux. La thèse commence par le problème classique de trouver les valeurs propres dominants et leurs vecteurs propres de matrices de graphe symétriques, comme la matrice Laplacienne de graphes non orientés. En utilisant le fait que le spectre est associé à une équation de type différentiel Schrödinger, nous développons des techniques évolutives à l’aide de la diffusion sur le graphe. Ensuite, nous considérons l’échantillonnage des fonctions de réseau (comme somme et moyenne) en utilisant les marches aléatoires sur le graphe. Afin d'éviter le temps «burn-in» de marche aléatoire, avec l'idée de régénération à un nœud fixe, nous développons un estimateur de la fonction de somme qui est non asymptotiquement non-biaisé et dérivons une approximation à la postérieure Bayésienne. La dernière partie de la thèse étudie l'application de la théorie des valeurs extrêmes pour faire une inférence sur les événements extrêmes à partir des échantillons stationnaires des différentes marches aléatoires pour l’échantillonnage de réseau

  • Titre traduit

    Sampling and inference in complex networks


  • Résumé

    The recent emergence of large networks, mainly due to the rise of online social networks, brought out the difficulty to gather a complete picture of a network and it prompted the development of new distributed techniques. In this thesis, we design and analyze algorithms based on random walks and diffusion for sampling, estimation and inference of the network functions, and for approximating the spectrum of graph matrices. The thesis starts with the classical problem of finding the dominant eigenvalues and the eigenvectors of symmetric graph matrices like Laplacian of undirected graphs. Using the fact that the eigenspectrum is associated with a Schrödinger-type differential equation, we develop scalable techniques with diffusion over the graph and with gossiping algorithms. They are also adaptable to a simple algorithm based on quantum computing. Next, we consider sampling and estimation of network functions (sum and average) using random walks on graph. In order to avoid the burn-in time of random walks, with the idea of regeneration at its revisits to a fixed node, we develop an estimator for the aggregate function which is non-asymptotically unbiased and derive an approximation to its Bayesian posterior. An estimator based on reinforcement learning is also developed making use of regeneration. The final part of the thesis deals with the use of extreme value theory to make inference from the stationary samples of the random walks. Extremal events such as first hitting time of a large degree node, order statistics and mean cluster size are well captured in the parameter “extremal index”. We theoretically study and estimate extremal index of different random walk sampling techniques


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.