Contributions au démélange non-supervisé et non-linéaire de données hyperspectrales

par Rita Ammanouil

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur

Sous la direction de André Ferrari et de Cédric Richard.

Soutenue le 13-10-2016

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sciences fondamentales et appliquées (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Laboratoire Joseph-Louis Lagrange (Nice, Alpes-Maritimes) (laboratoire) et de Joseph Louis LAGRANGE (laboratoire) .


  • Résumé

    Le démélange spectral est l’un des problèmes centraux pour l’exploitation des images hyperspectrales. En raison de la faible résolution spatiale des imageurs hyperspectraux en télédetection, la surface représentée par un pixel peut contenir plusieurs matériaux. Dans ce contexte, le démélange consiste à estimer les spectres purs (les end members) ainsi que leurs fractions (les abondances) pour chaque pixel de l’image. Le but de cette thèse estde proposer de nouveaux algorithmes de démélange qui visent à améliorer l’estimation des spectres purs et des abondances. En particulier, les algorithmes de démélange proposés s’inscrivent dans le cadre du démélange non-supervisé et non-linéaire. Dans un premier temps, on propose un algorithme de démelange non-supervisé dans lequel une régularisation favorisant la parcimonie des groupes est utilisée pour identifier les spectres purs parmi les observations. Une extension de ce premier algorithme permet de prendre en compte la présence du bruit parmi les observations choisies comme étant les plus pures. Dans un second temps, les connaissances a priori des ressemblances entre les spectres à l’échelle localeet non-locale ainsi que leurs positions dans l’image sont exploitées pour construire un graphe adapté à l’image. Ce graphe est ensuite incorporé dans le problème de démélange non supervisé par le biais d’une régularisation basée sur le Laplacian du graphe. Enfin, deux algorithmes de démélange non-linéaires sont proposés dans le cas supervisé. Les modèles de mélanges non-linéaires correspondants incorporent des fonctions à valeurs vectorielles appartenant à un espace de Hilbert à noyaux reproduisants. L’intérêt de ces fonctions par rapport aux fonctions à valeurs scalaires est qu’elles permettent d’incorporer un a priori sur la ressemblance entre les différentes fonctions. En particulier, un a priori spectral, dans un premier temps, et un a priori spatial, dans un second temps, sont incorporés pour améliorer la caractérisation du mélange non-linéaire. La validation expérimentale des modèles et des algorithmes proposés sur des données synthétiques et réelles montre une amélioration des performances par rapport aux méthodes de l’état de l’art. Cette amélioration se traduit par une meilleure erreur de reconstruction des données

  • Titre traduit

    Contributions to unsupervised and nonlinear unmixing of hyperspectral data


  • Résumé

    Spectral unmixing has been an active field of research since the earliest days of hyperspectralremote sensing. It is concerned with the case where various materials are found inthe spatial extent of a pixel, resulting in a spectrum that is a mixture of the signatures ofthose materials. Unmixing then reduces to estimating the pure spectral signatures and theircorresponding proportions in every pixel. In the hyperspectral unmixing jargon, the puresignatures are known as the endmembers and their proportions as the abundances. Thisthesis focuses on spectral unmixing of remotely sensed hyperspectral data. In particular,it is aimed at improving the accuracy of the extraction of compositional information fromhyperspectral data. This is done through the development of new unmixing techniques intwo main contexts, namely in the unsupervised and nonlinear case. In particular, we proposea new technique for blind unmixing, we incorporate spatial information in (linear and nonlinear)unmixing, and we finally propose a new nonlinear mixing model. More precisely, first,an unsupervised unmixing approach based on collaborative sparse regularization is proposedwhere the library of endmembers candidates is built from the observations themselves. Thisapproach is then extended in order to take into account the presence of noise among theendmembers candidates. Second, within the unsupervised unmixing framework, two graphbasedregularizations are used in order to incorporate prior local and nonlocal contextualinformation. Next, within a supervised nonlinear unmixing framework, a new nonlinearmixing model based on vector-valued functions in reproducing kernel Hilbert space (RKHS)is proposed. The aforementioned model allows to consider different nonlinear functions atdifferent bands, regularize the discrepancies between these functions, and account for neighboringnonlinear contributions. Finally, the vector-valued kernel framework is used in orderto promote spatial smoothness of the nonlinear part in a kernel-based nonlinear mixingmodel. Simulations on synthetic and real data show the effectiveness of all the proposedtechniques


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.