Fiction et diction de l'ɶuvre dramatique de Samuel Beckett

par Mourad Saket

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Béatrice Bonhomme et de Hamdi Hemaïdi.

Soutenue le 19-10-2016

à Côte d'Azur en cotutelle avec l'Université de la Manouba (Tunisie) , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Humanités, Arts et Lettres (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (Nice) (laboratoire) et de Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (laboratoire) .

Le président du jury était Marie Joqueviel-Bourjea.

Le jury était composé de Béatrice Bonhomme, Hamdi Hemaïdi, Marie Joqueviel-Bourjea, Mohamed Abaza.

Les rapporteurs étaient Marie Joqueviel-Bourjea, Mohamed Abaza.


  • Résumé

    Avec le même vocabulaire, Samuel Beckett construit un même univers tant dans ses romans quedans ses pièces de théâtre : Molloy, Murphy, Malone meurt, En attendant Godot, Fin de partie, Oh les beaux jours,La Dernière bande, etc. Pour créer un même monde obscur, il s’appuie sur un langage qui s’anéantit sitôtqu’il s’établit. Si pour Joyce, la création verbale est d’ordre poétique, celle de Beckett est tout autre. Ilopte pour un style abstrait, une phrase grise, sans relief lyrique, dénuée de grâce et de poésie. Une phrasepauvre, à la limite de rien.Ainsi nous allons d’abord révéler quelques techniques littéraires auxquelles Beckett a eu recours :Organisation et structure de l’oeuvre, Procédés narratifs, Constantes dramaturgiques.Après l’étude de la caractéristique formelle des écrits de Beckett, nous tenterons de dévoiler leprocessus de négativité générale qui constitue le sens profond de l’oeuvre de Beckett et qui s’affirme deplus en plus dans l’oeuvre dramatique.Ensuite nous mettrons en relief quelques techniques littéraires utilisées par Beckett dans Fin departie : La diversité d’idées, La participation du lecteur et/ou spectateur, Les procédés narratifs.Enfin, nous analyserons les personnages de cette pièce qui agissent sans buts et motifs précis. Nousessaierons de comprendre ce qu’ils sont (identité) ce qu’ils veulent (désirs) et ce qu’ils font (actions).Ainsi, nous mettrons en exergue leurs caractéristiques, la nature de leurs relations avec eux-mêmes et lesautres. Nous comprendrons alors dans quel monde d’absence ils se trouvent projetés. Pour conclure,nous analyserons la notion de temps et d’espace qui forme un axe fondamental de Fin de partie.

  • Titre traduit

    Fiction and diction of Samuel Beckett’s dramatic work


  • Résumé

    With the same vocabulary, Samuel Beckett builds the same universe in its novels or in her plays:Molloy, Murphy, Malone dies, While waiting for Godot at the End of part, Oh the beautiful days, The Last band, etc.He creates the same dark world and he leans on a language which perishes as soon as it becomesestablished. If for Joyce, the verbal creation is essentially of poetic order, that of Beckett is completelyother. He opts for an abstract style, for a grey sentence, without the slightest operatic relief, divested ofany grace as any poetry. A poor sentence.So is we will first reveal some literary techniques important to which Beckett resorted:Organization and structure of the work; The narrative processes; Dramaturgic constants.After the study of the formal characteristic of Beckett, we are going to try to reveal the processof general negativity which establishes, in our opinion, the deep sense of the work of Beckett and whichasserts itself more and more in the dramatic work.Then we accentuate some literary techniques to which Beckett resorted in the End of part: Thediversity of ideas; The participation of the reader and/or the spectator; Them proceed narrative.Finally, we shall analyse the characters of this play who seem to act without purposes and precisemotives. We shall try to understand that they are (identity) that they want (desires) and what they aredoing (actions). So, we shall highlight their characteristics, the nature or their relations with themselvesand the others. We shall understand then in which world of absence they are thrown. To conclude, weshall analyse the notion of time and space which trains a fundamental axis of the End of part.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.