Social sustainability and resilience of the rural communities : the case of soy producers in Argentina and the expansion of the production from Latin America to Africa.

par Claudia Severi

Thèse de doctorat en Sciences Agronomiques

Sous la direction de Claude Napoleone.

Soutenue le 14-06-2016

à Avignon en cotutelle avec l'Università degli studi (Bologne, Italie). Facoltà di Ingegneria , dans le cadre de École doctorale 536 « Sciences et agrosciences » (Avignon) , en partenariat avec Unité d'Ecodéveloppement (laboratoire) .

Le président du jury était Cesare Zanasi.

Le jury était composé de Claire Lamine, Alessandro Banterle.

Les rapporteurs étaient Christian Deverre.

  • Titre traduit

    Résilience et durabilité sociale des communautés rurales : le cas des producteurs de soja en Argentine et l'expansion de la production de l'Amérique Latine à l'Afrique


  • Résumé

    Le soja est l'un des produits alimentaires les plus importants et en croissance rapide sur le marché mondial. Grace à l'introduction de variétés de soja GM, l'Argentine est devenue le troisième producteur mondial, ce qui a entraîné des impacts relevant au niveau environnemental, social et économique. Objectif de l'étude est d'évaluer la résilience sociale des communautés rurales cultivant du soja en Argentine et d'évaluer la durabilité actuelle du système du soja. Au même temps, l'analyse de l'expansion de la production de soja de l’Amérique latine vers les pays africains représente un élément de continuité dans l'évaluation du phénomène au niveau mondial. Le cas d’étude du système de soja en Argentine - fortement influencé par l'introduction des OGM et par les changements qui en découlent dans l'utilisation des terres, la modernisation et l'organisation du travail - avec son accent particulier sur les communautés rurales, souligne que la résilience sociale et la résilience écologique sont étroitement interconnectées pour garantir la durabilité sociale, qui, à son tour, est en corrélation étroite avec la durabilité environnementale et économique. Le secteur agricole argentin a montré une bonne capacité d'adaptation et de réorganisation démontrant être économiquement performant, mais les coûts sociaux et environnementaux qui en découlent sont lourds, consistant en une perturbation profonde de la structure originaire des communautés rurales et de l'écosystème naturel. Le système du soja est extrêmement rigide - en raison de la hyper spécialisation et de la dépendance marquée de l'exportation - ce qui le rend très vulnérable aux changements de la demande internationale de soja. Le système actuel est fortement critiqué par la société civile, le blâmant d'être la cause de problèmes environnementaux et de risques pour la santé humaine. Pour contraster efficacement les conséquences négatives du modèle du soja, un rôle important doit être joué par les politiques, qui devraient définir des mesures de développement durable pour améliorer la résilience des communautés rurales et favoriser une transition vers des systèmes de production alimentaire plus durables


  • Résumé

    Soy is one of the most important and fast growing food commodities in the global market. Thanks to the introduction of GM soy varieties, Argentina has become the third producer in the world, what entailed significant impacts at environmental, social and economic level. Objective of the study is to assess the social resilience of the rural communities cultivating soy in Argentina and to evaluate the current sustainability of the soy system. At the same time, the analysis of the expansion of the soy production from Latin America to African countries represents an element of continuity in the evaluation of the phenomenon at global level. The case study of the soy system in Argentina – strongly influenced by the introduction of GMOs and the consequent changes in land use, modernization and work organization – with its specific focus on rural communities, highlights how strongly social and ecological resilience are intertwined in the identification of mechanisms to guarantee social sustainability, which, in turn, is strictly interrelated with environmental and economic sustainability. The agricultural sector showed a good capacity of adaptation and reorganization demonstrating being economically performing, but social and environmental costs were heavy, consisting in a deep disruption of the original rural communities structure and of the original natural ecosystem. The soy system appears extremely rigid – because of the hyper specialization and the marked dependence on export – what makes it very vulnerable to changes in the international demand for soy. The current system is strongly criticized by the civil society, blaming it to be the cause of environmental problems and of health risks. To effectively contrast the negative consequences of the soy model, a significant role must be played by policy makers, who should define sustainability policies to enhance the resilience of the rural communities and to move towards more sustainable food production systems.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.