Modernité et archaïsme des lieux dans les romans d'enquête et d'aventure pour la jeunesse pendant les Trente Glorieuses en France

par Aurélie Gille Comte-Sponville

Thèse de doctorat en Etudes littéraires françaises

Sous la direction de Francis Marcoin.

Le président du jury était Évelyne Thoizet.

Le jury était composé de Francis Marcoin, Évelyne Thoizet, Nathalie Prince, Matthieu Letourneux.

Les rapporteurs étaient Nathalie Prince, Matthieu Letourneux.


  • Résumé

    Après la Seconde Guerre mondiale, la France vit une période de croissance économique remarquable qui s’achève après le premier choc pétrolier de 1973 et que l’on désigne communément sous le nom de « Trente Glorieuses ». L’édition profite pleinement de cette ère de prospérité : de nombreux ouvrages pour la jeunesse paraissent dès la fin de la guerre et conquièrent leur lectorat. Quelques collections connaissent alors leur apogée : Bibliothèque rose et verte ou Signe de Piste par exemple. Mais alors que la modernité envahit peu à peu la plupart des foyers, de nombreux romans pour la jeunesse mettent en scène des enfants qui partent à l’aventure ou mènent l’enquête dans des lieux ancrés dans le passé – châteaux, grottes, forêts, etc. –, ou qui recréent des lieux idéaux et hors du temps dans leur quotidien : des hétérotopies. S’appuyant sur un large corpus qui emprunte autant aux séries littéraires qu’aux collections de romans scouts, cette étude littéraire interroge l’interaction entre modernité et archaïsme dans la littérature de jeunesse de l’époque pour montrer que ces concepts s’inscrivent dans une tension narrative qui structure la logique du récit et favorise la mise en place d’un processus initiatique, héritier des grands rituels primitifs comme des schémas narratifs des contes ou des romans de formation. Cependant, l’initiation n’aboutit jamais car elle ne constitue pas le réel enjeu romanesque : l’importance des lieux correspond en réalité à la quête d’une utopie de l’enfance éternelle, qui figerait non seulement les héros dans la perfection de leur âge, mais aussi les lieux, dans une forme d’uchronie idéalisée.

  • Titre traduit

    Modernity and archaism of the places in investigation and adventure novels for young people in post-war France (1945-1973)


  • Résumé

    Post-World War II France experienced a period of outstanding economic growth known as the “Thirty Glorious Years”, which ended with the 1973 oil crisis. Publishing benefitted greatly from the rise of the consumer society in this period of prosperity, and scores of children’s books and novels for young people were published immediately after the Second World War and soon became very popular. It was the heyday of a few book series such as Bibliothèque rose, Bibliothèque verte, or Signe de Piste. But while most households were gradually getting more and more modern, many novels for children and young adults involved children going off in search of adventure or leading investigations in places anchored in the past – castles, caves, forests, etc. – or in timeless, ideal places recreated within their own daily lives – heterotopias. The present research dissertation delves into a broad corpus of literary series and Boy Scout novels and explores both their literary aspects. By questioning the interaction between modernity and archaism in post-war children’s literature, it shows that both concepts are part of a narrative tension that shapes the logical development of the story and paves the way for an initiatory process reminiscent of primitive rites of passage, the narrative patterns of fairy tales and Bildungsroman. The initiation itself, however, is never completed for it is not the actual purpose of the novel. The places are significant only insofar as they belong to the quest for the utopia of eternal childhood, in which the ageless heroes as well as the places are set in perfection, in a form of ideal euchronia.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.