Rapports au langage de William Barnes et de Thomas Hardy : poésie et philologie

par Emilie Loriaux

Thèse de doctorat en Langues et littératures anglaises et anglo-saxones

Sous la direction de Adrian Grafe.

Le jury était composé de Adrian Grafe, Catherine Lanone, Isabelle Gadoin, Marc Porée.

Les rapporteurs étaient Catherine Lanone, Isabelle Gadoin.


  • Résumé

    Cette thèse se donne pour but de réfléchir aux œuvres poétiques de deux hommes originaires du sud-ouest de l’Angleterre : Thomas Hardy (1840-1928), plus souvent connu pour ses romans, et l’intérêt certain qu’il porte pour les travaux du philologue contemporain William Barnes (1801-1886), lui-même poète. Ainsi, le précieux rapprochement avec Barnes, souvent tombé dans l’oubli des chercheurs qui étudient Hardy, vise à donner de l’envergure au sujet traité. La considération du glossaire de Barnes A Glossary of the Dorset Dialect with a Grammar, ainsi que ses autres œuvres en prose sert de support de référence à l'argumentation dans l'étude du langage hardyen. Toutefois, même si ces deux poètes sont profondément ancrés dans leur région, leurs poésies ne se limitent pas au patois du Dorset. Nous nous intéressons également aux divers registres de langue, et à l’interface entre la langue (anglo-) saxonne et les formes linguistiques plus tardives, qui, ensemble, constituent la richesse de la langue anglaise. Etant donné leurs possibles convergences, il semble fructueux de voir quel était l’impact des préoccupations philologiques et dialectales de Barnes sur la poésie de Hardy, sans oublier de puiser des exemples dans son œuvre romanesque.

  • Titre traduit

    A study of William Barnes and Thomas Hardy in connection with language : poetry and philology


  • Résumé

    The aim of this thesis is to compare the poetical works of two men born in the South-West of England : Thomas Hardy (1840-1928), more often known as a novelist, and his deep interest in the works of his contemporary, the philologist William Barnes (1801-1886), who also happened to be a poet. In this way, the valuable connection with Barnes, often consigned to oblivion among Hardy scholars, aims at giving more prominence to our subject. A thorough study of Barnes’s Glossary of the Dorset Dialect with a Grammar, as well as his other works in prose is the referential linchpin of our exploration of the latter’s language. Nevertheless, even though those two poets’ lives were deeply embedded in their region, their poetries are not restricted to the Dorset dialect. Our interest also lies in the various language registers and the interface between the (Anglo)-Saxon language and later varieties, which, put together, make up the wealth of English. Given their likely convergences, it seems profitable to see to what extent Barnes’ philological research (including his native dialect) impacted upon Hardy’s poetry, without forgetting to cull examples from the latter’s novels.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.