De la transmission des pratiques traditionnelles culturelles à la Martinique : les cas du bèlè et de la yole ronde : analyses anthropologique et linguistique dans une perspective didactique

par Karen Tareau

Thèse de doctorat en Langues et cultures régionales

Sous la direction de Raphaël Confiant.

Le jury était composé de Max Bélaise, Roger Somé, Dumenica Verdoni, Dominique Groux.


  • Résumé

    La langue et la culture sont habitées par le concept de transmission intergénérationnelle et transgénérationnelle. De ce fait, les transmissions culturelle et linguistique sont inhérentes à tous les peuples et à toutes les sociétés. Toutefois, les modalités de celles-ci diffèrent en fonction des générations et des territoires. La Martinique est un département français d’Outre-Mer qui ne se serait pas débarrassée des affres de la colonisation. Ancienne colonie française, son passé esclavagiste remet en cause le système éducatif en vigueur actuellement. Le passage brutal d’une société traditionnelle à une société moderne n’est en fait qu’une acculturation de la langue et de la culture créoles et une assimilation à la langue et la culture françaises. Ce phénomène a provoqué une culture de résistance qui s’apparente à celle des mornes au temps de la société de plantation. Les pratiques culturelles traditionnelles témoignent de certaines formes de résistance : le bèlè est à la fois une danse et une musique datant de la période coloniale ; tandis que la yole ronde est une pratique datant de la société postcoloniale. Devenues emblématique à la Martinique, ces pratiques ont été les supports de revendications de la culture martiniquaise. Elles sont sujettes aujourd’hui à une réappropriation ; ce qui entraîne une modification de leurs modes de transmission et des agents en charge de celle-ci. Deux modalités subsistent à la Martinique : une transmission informelle qui relève de l’éducation traditionnelle et une transmission formelle dont la codification est celle de la société moderne. Se pose dès lors la problématique de la transmission. Une certaine logique analytique démontre à l’évidence que le bèlè et la yole ronde s’acquièrent par mimétisme en zone rurale et s’apprennent au sein de l’Éducation nationale et des associations. Il en est de même pour la langue créole : celle-ci demeure une langue maternelle pour certains, par la voie de l’acquisition ou évolue comme langue seconde pour d’autres, par la voie de l’apprentissage. En outre, transformer une langue de l’oral à une langue de l’écrit entraîne une perte dans le processus de transmission. Il en est de même pour les pratiques traditionnelles. Toutefois, toute perte implique une réappropriation de la langue et de la culture. Ainsi, tant au niveau de la langue que des pratiques traditionnelles, de nouvelles formes langagières et linguistiques tentent de se généraliser par le biais de l’évaluation formelle. Ces nouveaux modes d’expression semblent moderniser des pas (de danse), des gestes (techniques) et mettre en exergue des particularités lexicales, syntaxiques et sémantiques qu’il convient d’adapter au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECLR). La transmission devient dès lors un concept de la traditionnalité dans un monde moderne et modernisé. Il concerne en fin de compte tous les agents : qu’ils relèvent de l’éducation traditionnelle que de l’éducation moderne.

  • Titre traduit

    About the Transmission of Traditional Cultural Practices to Martinique : The cases of the bélè and the round yole : Anthropological and linguistic analyzes from a didactic perspective


  • Résumé

    Language and culture are inhabited by the concept of intergenerational and transgenerational transmission. Therefore, the cultural and linguistic transmissions are inherent in all people and all societies. However, the terms of these differ according to the generations and territories.Martinique is a French department overseas who would not rid the throes of colonization. A former French colony, its slave past challenges the current education system in Martinique. The abrupt transition from a traditional to a modern society is actually an acculturation Creole language and culture and assimilation to the language and French culture. This has caused a culture of resistance that is similar to the hills in the time of plantation society. Traditional cultural practices reflect certain forms of resistance: the bèlè is both a dance and music dating back to the colonial period; while the round skiff is a practice dating from the post-colonial society. Become iconic in Martinique, these practices were media claims of Martinican culture. They are subject to a reappropriation today; which causes a change in their modes of transmission and officials in charge thereof.Two methods exist to Martinique: an informal transmission that falls within traditional education and formal transmission whose codification is that of modern society. This raises the problem of transmission. Some analytical logic clearly demonstrates that the bèlè and the round yawl is acquired by imitation in rural areas and are learned within the national education and associations. It is the same for the Creole language: it remains a mother tongue for some, by way of acquisition or evolve as a second language for others through learning. Furthermore, transforming a language spoken in a language of writing leads to a loss in the transmission process. It is the same for traditional practices. However, any loss involves appropriation of language and culture. Thus, both in the language of traditional practices, new language and linguistic forms are trying to generalize through the formal evaluation. These new modes of expression seem to modernize not (dance), gestures (technical) and highlight the lexical, syntactic and semantic features to be adapted to the European Framework of Reference for Languages (EFRL). The transmission then becomes a concept traditionality in modern and modernized world. It concerns all agents: they fall within traditional education that modern education.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

De la transmission des pratiques traditionnelles culturelles à la Martinique : analyses anthropologique et linguistique dans une perspective didactique : les cas du bèlè et de la yole ronde


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : De la transmission des pratiques traditionnelles culturelles à la Martinique : analyses anthropologique et linguistique dans une perspective didactique : les cas du bèlè et de la yole ronde
  • Détails : 1 vol. (425 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.