Contribution à l'étude des encéphalopathies épileptiques précoces : recherche de nouvelles causes génétiques & caractérisation fonctionnelle des mutations du gène KCNQ2

par Affef Abidi

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Génétique humaine

Sous la direction de Laurent Villard.

Le président du jury était Mathieu Milh.

Le jury était composé de Mathieu Milh, Sarah Weckhuysen, Laurence Colleaux, Gaétan Lesca, Jean-Charles Viemari.

Les rapporteurs étaient Sarah Weckhuysen, Laurence Colleaux.


  • Résumé

    Les Encéphalopathies Épileptiques Précoces sont des pathologies rares et sévères caractérisées par des crises fréquentes commençant dans les trois premiers mois de vie accompagnées d’un EEG intercritique altéré et un pronostic très défavorable. Au cours de la caractérisation génétique d’une cohorte de 402 patients, nous avons mis en évidence une délétion de 19,9 kb localisée en Xp11.23 chez un garçon et 34 mutations de novo du gène KCNQ2. La première partie de mon projet a consisté en l’étude de la pathogénicité de la délétion Xp11.23, qui implique trois gènes dont WDR45. Les mutations de WRD45 ont été décrites dans une dégénérescence neuronale avec accumulation de fer et presque exclusivement chez des patients de sexe féminin. Le diagnostic initial, chez ce patient, montre une IRM normale avec un phénotype d'EEP et l'accumulation de fer a été détectée à partir de 5 ans. Ce travail m’a permis de décrire le premier patient atteint d’EEP porteur d’une délétion de WDR45. La deuxième partie de mon projet a concerné le gène KCNQ2. Nos résultats ont montré que les mutations sont impliquées dans deux mécanismes physiopathologiques, une délocalisation subcellulaire et un gain de fonction. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives en terme de compréhension de la pathologie et de thérapies qui peuvent être proposées. Une dernière partie de ce projet a consisté en l’élaboration de nouveaux modèles in vitro, j’ai mis au point des lignées stables exprimant KCNQ2 qui permettront le criblage de molécules thérapeutiques à haut-débit, ainsi que des progéniteurs neuronaux différenciés à partir de cellules iPS issues de la reprogrammation de fibroblastes de patients.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of early onset epileptic encephalopathies : research of new genetic causes and functional study of mutations in the KCNQ2 gene


  • Résumé

    Early onset epileptic encephalopathies are rare and severe disorders, characterized by frequent motor seizures occurring before three months of age associated with an altered interictal EEG pattern. The prognosis is poor. During the course of the genetic characterization of a cohort of 402 EOEE patients, we identified a de novo deletion located at Xp11.23 in a male patient and 34 KCNQ2 de novo mutations. The first part of my project consisted in the study of the pathogenicity of the Xp11.23 deletion that encompasses three genes including WDR45. Mutations in the WDR45 gene been have recently identified in patients suffering from neurodegeneration with brain iron accumulation. WDR45 mutations have been almost exclusively found in females. Our patient with the Xp11.23 deletion presented a normal MRI and the EOEE phenotype was predominant. Iron accumulation began only at 5 years. My work reveals that deletions of WDR45 are viable in males and can be diagnosed as EOEE. The second part of my project was aimed at the functional study of two KCNQ2 gene mutations. During this work, my results showed that those mutations were involved in new pathological mechanisms, namely a mislocalization or gain of function. Those results provide new perspectives in term of disease knowledge and therapy. The last part of my project consisted in the development of two new in vitro models for the study of KCNQ2 mutations: stable cell lines expressing the Kv7.2 channel for high-throughput screening of drugs and the production of neurons from induced pluripotent stem cells arising from reprogrammed patient fibroblasts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Contribution à l'étude des encéphalopathies épileptiques précoces : recherche de nouvelles causes génétiques & caractérisation fonctionnelle des mutations du gène KCNQ2


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Contribution à l'étude des encéphalopathies épileptiques précoces : recherche de nouvelles causes génétiques & caractérisation fonctionnelle des mutations du gène KCNQ2
  • Détails : 1 vol.(180 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.154-173
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.