Multi-wavelength view of Lyman break galaxies at z ~ 3 : star formation and dust attenuation

par Javier Álvarez Márquez

Thèse de doctorat en Astrophysique et Cosmologie

Sous la direction de Denis Burgarella.

Le président du jury était Philippe Amram.

Le jury était composé de Pablo G. Perez-Gonzalez, Olivier Ilbert.

Les rapporteurs étaient Seb Olivier, Daniel Schaerer.

  • Titre traduit

    Analyse multi-longueurs d'onde de galaxies à discontinuité de Lyman à z ~ 3 : formation stellaire et atténuation par les poussières


  • Résumé

    Depuis le milieu des années 1990, la taille des échantillons de galaxies situées à très grande distance (“redshift”) de nous, au tout début de la vie de l'univers a augmenté grace à la sensibilité croissante des télescopes optiques / infrarouge proche. Cependant, les propriétés des poussières continues dans ces galaxies sont mal connues en raison de l'absence d'observations profondes en infrarouge lointain et en sous-mm. Cette thèse explore les propriétés multi-longueur d'onde d'une population de galaxies observées ~ 2Gyr après le Big Bang. Notre échantillon comprend 22000 galaxies, et il a été sélectionné à partir de la discontinuité de Lyman. Nous utilisons une technique statistique, appelée analyse d'empilement, qui combine le signal provenant d'un grand nombre de sources individuellement non détectées dans le but d’ameliorer les limites de détection par rapport aux observations actuelles, à ces longueurs d'onde. Elle nous permet d'obtenir une distribution spectrale d’énergie complete de l’ultraviolet lointain à l’infrarouge lointain, et d'étudier la formation des étoiles et l'atténuation par la poussière sur ces galaxies.


  • Résumé

    Since the mid-1990s, the sample of galaxies in the early universe has been growing thanks to the increasing sensitivities in the Optical/NIR telescopes. However, their dust properties are poorly known due to the lack of deep far-infrared or sub-mm observations. This thesis explores the multi-wavelength properties of a population of galaxies observed ~2Gyr after the Big Bang. Our sample includes 22000 galaxies, and it has been selected by the classical U-dropout or Lyman Break technique. We use a statistical technique, called stacking analysis, that combines the signal from a large number of sources to lower the detection limits on the current long wavelengths observations. It allows us to obtain data over the full FUV-to-FIR spectral domain, and study the star formation and dust attenuation of these galaxies.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.