Au-delà du physicalisme : le ressenti de conscience

par Jean-Charles Boschi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Maurice Monnoyer.

Le président du jury était Jean Vion-Dury.

Les rapporteurs étaient Yann Moulier Boutang, Grégoire Borst.


  • Résumé

    Le physicalisme explique scientifiquement le problème de la conscience et peut se définir comme étant le problème résiduel de toutes les tentatives de réduction. Le physicalisme, dès lors, doit-il être toujours considéré comme la position métaphysique dominante et comme la méthodologie incontournable de toute théorie de la conscience ? Les tenants d’un physicalisme matérialiste radical réfutent le caractère irréductible du ressenti de conscience sur les processus neurobiolologiques. Cependant, éliminer la réalité idéelle du ressenti subjectif de l’expérience consciente semble n’aboutir qu’à l’échec du physicalisme dans sa vision matérialiste radicale car la seule analyse structurelle et perceptuelle des caractères phénoménaux d’un organisme ne peut traiter de manière explicite le caractère subjectif de l’expérience consciente. Les philosophes non réductionnistes et les dualistes postulent, donc, le dépassement du physicalisme à travers un néo-dualisme moderne. Dès lors, le ressenti de conscience doit-il être considéré comme un simple dépassement du physicalisme ou devons-nous le considérer comme étant au-delà du physicalisme ? La question essentielle qui se posera tout au long de notre thèse sur le ressenti de conscience est de savoir pourquoi le ressenti de conscience existe et pas seulement comment il existe ? Le pourquoi du ressenti de conscience nous entraine à travers le rôle imparti dans l’émergence de la conscience que représente le fossé explicatif physico-psychique sur ce que l’on nomme le « hard problem of consciousness ».

  • Titre traduit

    Beyond the physicalism : the feelings of consciousness


  • Résumé

    Physicalism scientifically explains the problem of consciousness and can be defined as the residual problem of all attempts of reduction. So, can physicalism always be considered as the supreme metaphysical stance and the unavoidable methodology of all theory of consciousness ? The supporters of a radical materialistic methodology deny the ireductible character of the perception of consciousness. So, they rule out any mental causality and any dualist vision of consciousness through the elimination of the perception of consciousness as a conscious experience and they argue that any physical effect is only terminated by the physical aspect.However, ruling out the ideal reality from the subjective perception seems only to result in the failure of physicalim in its radical materialistic vision, because the structural and perceptual of the phenomenal characters of an organism only cannot explicitly deal with the subjective character of a conscious experience.The non reductionist philosophers and the dualists assume the concept exceeding of physicalism through a modern neo-dualism. The basic issue of our dissertation is to know why the perception of consciousness exists and not only why it exists. The reasons of the perception of consciousness carries us, through the part played in the emergence of consciousness by the physico-psychic explanatory gap, to what is called "the hard problem of consciousness".So, in our dissertation, we shall try to rebut the conclusions of eliminativist physicalism and assume the emergence of the dualism of properties and a modern neo-dualism through the two key questions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Au-delà du physicalisme : le ressenti de conscience


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Au-delà du physicalisme : le ressenti de conscience
  • Détails : 1 vol. (455 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 442-450. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.