Le développement de la régulation émotionnelle de l'adolescence au vieillissement : application d'un modèle dynamique des affects en lien avec la personnalité

par Sarah Le Vigouroux

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pierre-Yves Gilles et de Bruno Dauvier.

Soutenue le 20-06-2016

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence) , en partenariat avec Université d'Aix-Marseille. Centre psyclé (Aix-en-Provence) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jacques Juhel.

Les rapporteurs étaient Moïra Mikolajczak, Véronique Christophe.


  • Résumé

    Dans la littérature, un effet de positivité, se traduisant par une augmentation des affects positifs et/ou une diminution des affects négatifs lors de la période de l’âge adulte, est identifié. Plusieurs modèles sont proposés pour tenter d’expliquer cet effet de positivité. Ils portent sur différents aspects des individus, du développement cognitif et de la régulation affective. Ce travail de thèse s’appuie sur quatre modèles : les théories de sélectivité socioémotionnelle (Löckenhoff & Carstensen, 2004), de sélection-optimisation-compensation en régulation émotionnelle (Urry & Gross, 2010), de l’intégration dynamique (Labouvie-Vief, 2003) et celle de l’intégration des forces et des vulnérabilités (Charles, 2010). L’évolution de trois processus est ciblée : la sélection, l’efficacité et la temporalité d’utilisation des stratégies de régulation. Deux hypothèses sont prises en compte. L’hypothèse développementale est qu’avec l’avancée en âge les individus acquerraient une expertise dans l’utilisation des stratégies, qui serait visible sur ces trois processus de régulation. L’hypothèse différentielle se centre sur les différences individuelles dans l’effet de positivité et sur le développement de l’expertise dans la régulation affective. Les résultats obtenus mettent en évidence un effet de positivité général. Cet effet de positivité s’explique par le développement d’une expertise, mais qui n’est la même pour tous les individus. En effet certains vont cibler la réduction des affects négatifs pendant que d’autres ciblent l’augmentation des affects positifs. Dans l’ensemble, ces résultats mettent en évidence un basculement hédonique des objectifs de régulation affective.

  • Titre traduit

    The development of emotional regulation from adolescence to aging : application of a dynamic model of affects related to the personality


  • Résumé

    In literature a positivity effect, can be defined as increased positive affect and / or decrease negative affect in adulthood, is identified. Several models try to explain the positivity effect for different aspects of individuals, the cognitive development and emotional regulation. This work thesis focuses on four models: the socioemotional selectivity theory (Löckenhoff & Carstensen, 2004), selection-optimization-compensation in emotional regulation (Urry & Gross, 2010), the dynamic integration theory (Labouvie-Vief, 2003) or that the integration of strengths and vulnerabilities (Charles, 2010). Especially concerning the development of three processes related to emotional regulation: selection, efficiency and temporally use of regulation strategies. Two hypotheses are considered. The developmental hypothesis is individuals develop expertise with aging in the use of strategies. That would be visible on the emotional regulation processes. The differential hypothesis focuses on individual differences in the positivity effect and the development of expertise in emotional regulation presented by the previous hypothesis. The results reveal one pattern of positivity effect whatever personality characteristics. This positivity effect can be explained by a development of expertise but while is not the same for everyone. Overall, the results show a hedonic shift of emotional regulation aims. The discussion of results highlights the relevance of the differential approach in the study of the developmental phenomenon to positivity effect.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?