Essays on international finance and sustainable growth in natural resource rich countries

par Emma Hooper

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Pintus et de Raouf Boucekkine.

Le président du jury était Gilles Dufrénot.

Le jury était composé de Sanjay Peters, Rabah Arezki.

Les rapporteurs étaient Frederick van der Ploeg, Alain Ayong Le Kama.


  • Résumé

    Les questions de croissance durable mêlées aux enjeux d’accès aux marchés financiers internationaux des pays riches en ressources naturelles ont souvent été occultées dans la littérature économique. Or, ces enjeux s’avèrent de plus en plus présents dans le débat public face à la baisse récente des prix du pétrole. Cette thèse tente de mieux comprendre comment des économies dépendantes de leur production de ressources épuisables gèrent leur dette externe en vue d’une croissance soutenable dans le long-terme et comment les marchés financiers perçoivent le risque souverain lors de l’émission de leur dette. Pour y répondre, elle recourt à de la modélisation dynamique, à travers un cadre théorique, ainsi qu’à des études économétriques. Elle contribue à la littérature en intégrant de nouvelles dimensions, comme l’ouverture financière dans un modèle de croissance avec des ressources épuisables, modèles qui jusque-là étaient étudiés sous la forme d'économies fermées. Par ses analyses empiriques, elle prend en compte la notion de volume à travers l’étude des réserves de pétrole et de gaz. Les principaux résultats sont que l'ouverture financière ne permet pas d’avoir une croissance soutenable à taux d’intérêt constant, mais la consommation peut croître un temps lorsque le taux d’intérêt est endogène à la dette du pays. Les réserves de pétrole et de gaz ont un effet significatif sur les spreads souverains. La thèse n'élude pas pour autant la question des prix, puisqu'elle montre que les rendements et la volatilité des prix du pétrole sont des déterminants significatifs des CDS du Venezuela, alors que l'effet des prix se répercute à travers le canal du taux de change pour la Russie.


  • Résumé

    The relationship between sustainable growth and international financial market access in natural resource rich countries has been overlooked in the economic literature. However, those issues have become more present in the public debate with the recent drop in oil prices. This thesis tries to better understand how natural resource dependent economies can deal with their external debt and how financial markets view this sovereign risk. To address those issues, this dissertation refers to dynamic optimization, as well as econometric studies. It contributes to the natural resource literature by including new dimensions, such as financial openness in a growth model with exhaustible resources, contrary to most growth models which are studied as closed economies. Concerning its empirical applications, this thesis takes into account natural resource stocks, through oil and gas reserves, whereas most of the empirical literature focuses on the natural resource price dimension. This price issue is also part of the analysis, especially with oil price returns and oil price volatility. The main results are that long-term sustainability is not feasible with a constant interest rate, but the consumption growth rate can be positive in the case of a debt elastic interest rate, before declining in the long-term. It is also shown that oil and gas reserves have a significant impact on sovereign spreads. Moreover, oil price returns are significant determinants of Venezuela's Credit Default Swaps (CDS), contrary to the case of Russia, where oil prices seem to impact CDS spreads through the exchange rate canal.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.