The real-estate component in the production process of non-financial firms : investment, employment and mobility

par Simon Ray

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Pintus.

Le président du jury était Claire Lelarge.

Le jury était composé de Rémy Lecat, Gilbert Cette.

Les rapporteurs étaient Thomas Chaney, Laurent Gobillon.

  • Titre traduit

    La composante immobilière dans le processus de production des entreprises : investissement, emploi et mobilité


  • Résumé

    Cette thèse étudie différents mécanismes par lesquels l'immobilier des entreprises influe sur l'investissement, l'emploi et la mobilité des Sociétés Non-Financières (SNFs). L'actif immobilier représente une part très importante de la valeur de l'actif des entreprises et les locaux constituent souvent un des principaux postes de dépenses des SNFs. Les prix de l'immobilier ont un effet sur la valeur de l'actif que les entreprises peuvent déposer en garantie et sur le coût des facteurs de production. Dans le cadre d'un marché du crédit frictionnel, la capacité d'emprunt des entreprises peut être accrue par une hausse de la valeur de marché des actifs. Les deux premiers chapitres de cette thèse étudient cet effet de collatéral et ses conséquences sur l'investissement et l'emploi. Le premier chapitre présente une modélisation dynamique qui met l'accent sur le comportement des variables relatives au marché du travail. Le second chapitre explore les effets hétérogènes entre entreprises en analysant des données microéconomiques. Le dernier chapitre porte sur les conséquences des spécificités des coûts d'ajustement de l'immobilier. En étudiant le comportement de mobilité d'entreprises qui sont soumises à des coûts de déménagement différenciés, nous mettons en évidence un effet notable des coûts associés au changement de la taille des locaux sur la dynamique de l'emploi.


  • Résumé

    This thesis studies channels through which corporate real-estate affects investment, employment and mobility of Non-Financial Corporations (NFCs). Real-estate assets account for a sizable share of firms' asset value and premises are often one of the main expenditure items of NFCs. Real-estate prices hence have a bearing on the value of firms' pledgeable assets and on the cost of inputs. In a frictional credit market, the firms' borrowing capacity can be enhanced by an increase in asset's value. The first two chapters of this thesis study this collateral channel and its effects on investment and employment. The first chapter proposes a dynamic setting with a focus on labor market variables whereas the second explores heterogeneous effects across firms, based on micro-data. The last chapter examines the consequences of the peculiarities of real-estate adjustment costs. Studying the relocation behaviour of firms facing varying moving costs, we document important effects of the costs associated with a change in the size of the premises on the employment dynamics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.