L’administration des Bâtiments du Roi sous les règnes de Louis XV et Louis XVI

par Viviane Idoux

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Chantal Grell.

Soutenue le 26-09-2015

à Versailles-St Quentin en Yvelines , dans le cadre de Ecole doctorale cultures, régulations, institutions et territoires. Versailles , en partenariat avec école doctorale cultures régulations institutions (laboratoire) .


  • Résumé

    L’administration des Bâtiments du Roi au XVIIIème siècle est une institution au service du monarque sous la tutelle de la Maison du Roi. Elle a en charge la construction, l’entretien et la réparation des résidences et bâtiments royaux comme les châteaux de Versailles, Fontainebleau, Saint-Germain, Marly, Compiègne entre autres. A ce titre, certaines académies comme celles d’architecture, de peinture et sculpture et de France à Rome en dépendent, ainsi que les manufactures des Gobelins et de la Savonnerie. Des départements plus spécialisés comme la machine de Marly, les rigoles de Trappes et Saclay, les marbres, les pépinières en font aussi partie. Le passage de la surintendance à la direction des Bâtiments du Roi sous le duc d’Antin (1708-1726) a des conséquences essentiellement sur le pouvoir du Directeur qui perd ses prérogatives au niveau financier par rapport au surintendant. Si l’organisation bureaucratique se consolide et se rationalise, les changements sont surtout liés aux difficultés budgétaires de la monarchie qui poussent aux économies et perturbent les missions d’origine de l’administration. Il s’agit d’une étude à la fois administrative, économique, politique et sociale qui expose le fonctionnement d’une administration centrale au siècle des Lumières. La thèse présente à travers l’étude de la comptabilité, le fonctionnement et l’organisation d’une administration qui se bureaucratise tout en étant un outil politique, particulièrement pour les Directeurs qui travaillent avec le Roi. Elle présente aussi une étude du personnel et de son travail quotidien entre procédures administratives, influences de la cour et difficultés financières.

  • Titre traduit

    The Administration of the King's Buildings under the reigns of Louis XV and Louis XVI.


  • Résumé

    The administration of the King's Buildings in the 18th century is an institution in the service of the King under administrative supervision of Maison du Roi. It administers the building, the maintenance and upkeep of the King's residences and properties such as the Château de Versailles, Fontainebleau, Saint-Germain, Marly, and Compiègne. In this respect, some academies like those of architecture, painting and sculpture, depend on it. One can also quote as examples the Manufacture des Gobelins and de la Savonnerie. The administration also includes the Departments of the Machine de Marly, of the drains in Trappes and in Saclay, those of the marbles and the plants nurseries. The evolution from the Superintendency to the Direction under the Duc d'Antin (1708-1726) has consequences on the power of the Director mainly, who loses his financial prerogatives in relation to the superintendent. Even if the bureaucratic organisation is strengthened and rationalised indeed, the modifications are mostly due to the budget problems met by the monarchy that urged for savings and impeded the initial missions of the administration. This thesis studies the way a central administration works in the age of the Enlightenment, focusing on the administrative, economic, politic and social areas. Through a study of the accountancy, it puts forth the functioning and organisation of an administration that is becoming a bureaucracy as well as a political tool, particularly for the Directors who work for the King. The dissertation also sets forth a study of the personnel and their daily tasks, having to deal with administrative procedures, the influence of the Court and financial difficulties.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (591 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 26 septembre 2017
  • Annexes : Bibliogr. (p. 567 à 588)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.