Manger entre pairs à l’école : Synchronisme et complémentarité des processus de socialisation

par Geraldine Comoretto

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Catherine Rollet et de Séverine Gojard.

Soutenue le 09-03-2015

à Versailles-St Quentin en Yvelines , dans le cadre de Ecole doctorale cultures, régulations, institutions et territoires. Versailles , en partenariat avec Laboratoire PRINTEMPS (Guyancourt, Yvelines) (laboratoire) et de Professions- institutions- temporalités / PRINTEMPS (laboratoire) .

Le jury était composé de Régine Sirota, Daniel Thin, Muriel Darmon, Jérôme Deauvieau.

Les rapporteurs étaient Régine Sirota, Daniel Thin.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les aspects sociaux des repas consommés entre pairs à l’école élémentaire : le déjeuner à la cantine et le goûter à l’étude du soir. Elle montre en quoi ces prises alimentaires constituent des temps et des espaces de socialisation singuliers pour les enfants, en ce qu’ils ne sont ni tout à fait scolaires, ni extrascolaires. À partir d’une enquête ethnographique menée dans trois écoles de la région parisienne accueillant des populations socialement différenciées, cette recherche s’intéresse à la rencontre entre les diverses instances de socialisation qui interfèrent dans la construction du rapport à l’alimentation des enfants. Des observations, en partie participantes, ont été réalisées pendant deux années scolaires dans les écoles ainsi que des entretiens semi-directifs auprès des familles et des encadrants des prises alimentaires. Nos résultats montrent que les pratiques et les dispositions familiales, socialement et culturellement situées, transmises à l’enfant en matière d’alimentation, sont confrontées à l’école à d’autres modes de socialisation. L’influence du groupe de pairs et le rôle des adultes qu’ils côtoient lors des repas sont mis en lumière afin de rendre compte du caractère synchronique et de la complémentarité des processus de socialisation. Le partage de ces repas confronte les enfants à des normes et à des valeurs inégalement proches de celles de leur milieu familial : celles de leurs pairs et de la culture enfantine d’une part ; celles des professionnels qui les servent et les encadrent d’autre part et qui, selon leur profil et leur origine sociale, ne disposent pas de la même légitimité à socialiser

  • Titre traduit

    Eating at school with peers : Synchronism and complementarity of the socialization processes


  • Résumé

    This thesis explores the social aspects of meal times among peers in elementary school: lunch in the canteen and afternoon snack at 4:30. It demonstrates the manner in which these meals constitute environments and opportunities for socialization amongst children. Being neither, strictly speaking, curricular nor completely removed from the educational environment, these extracurricular times nonetheless gather students around food. An ethnographic study was conducted in three socially and culturally differentiated Parisian schools. It focuses on the juxtaposition of various opportunities for socialization within a peer group at meal times. Observations, partly participant, were conducted over two academic years. Semi-structured interviews were also undertaken with families and supervisors of food intake. Our results show that social and cultural family practices transmitted to children, in terms of food and meal times, are confronted with school and other modes of socialization. The influence of the peer group and the role of adults around children during meals are highlighted to reflect their synchronic character and to evince the complementarity of the socialization process. Sharing these meals confronts children to new norms and values, uneven close to those of their family environment. The norms and values of their peers and childhood on the one hand, and one the other hand those of the professionals who serve the meals and supervise the children, professionals whose legitimacy to socialize is furthermore closely related to their social origin



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 09-03-2017


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.