Rôle de l'interleukine-33 dans des modèles expérimentaux d'inflammation chronique

par Sara Khaleghparast Athari

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Natacha Bessis.

Le président du jury était Gérard Perret.

Les rapporteurs étaient Hubert Marotte, Jean-François Zagury.


  • Résumé

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire chronique d’étiologie inconnue. Les mécanismes physiopathologiques de cette maladie mettent en jeu un réseau cellulaire et cytokinique dont l’étude permet de définir des cibles thérapeutiques potentielles. L’IL-33 est une cytokine impliquée dans plusieurs maladies inflammatoires mais son rôle dans l’inflammation chronique comme la PR reste peu étudié. L’objectif de ce travail a été d’étudier le rôle de l’IL-33 et son mode d’action dans deux modèles expérimentaux d’inflammation chronique, l’arthrite au collagène (AEC) et le psoriasis induit par l’imiquimod (IMQ) chez la souris. Nous avons montré pour la première fois que l’administration d’IL-33 recombinante pendant les phases précoce et tardive de l’AEC, permet d’inhiber presque totalement les signes cliniques de la maladie. Cet effet protecteur passe par le déclenchement d’une réponse immunitaire de type 2 y compris l'expansion des ILC2, des éosinophiles et des cellules Th2. En outre, nous avons démontré que l’administration d’IL-33 dans notre modèle induit l’expansion de lymphocytes T régulateurs ST2L+ et une activité suppressive accrue. Dans un second temps, nous avons démontré que malgré l’expression de l’IL-33 dans les articulations ou la peau de souris développant une AEC ou un psoriasis induit par imiquimod, l’IL-33 endogène n’est pas nécessaire pour le développement de ces deux pathologies. En outre, l’absence de cette cytokine ne modifie pas la réponse des lymphocytes T ni dans l’AEC et ni dans le psoriasis. L'ensemble de ces résultats suggère que cette cytokine n’est pas cruciale pour le développement de l'inflammation chronique, et que la mise au point de traitement ciblant l’axe IL-33 / ST2 doit être envisagée avec précautions.

  • Titre traduit

    Role of Interleukin-33 in experimental models of chronic inflammation


  • Résumé

    Rheumatoid arthritis (RA) is a chronic inflammatory disease that is associated with severalmediators. The physiopathological mechanisms of this disease involve cellular and cytokinenetworks whose study helps to define potential therapeutic targets. IL-33 is a cytokine involved inmany inflammatory diseases although its role in chronic inflammation such as RA remainsunclear. The aim of this work is to study the role of IL-33 and its mode of action in twoexperimental models of chronic inflammation, collagen induced arthritis (CIA) and imiquimod(IMQ) induced psoriasis. First, we showed for that the administration of recombinant IL-33 duringthe early and late phases of CIA inhibits the clinical signs of the disease in mice C57BL/6. Thisprotective effect is associated with the response type 2 including expansion of ILC2, eosinophilsand Th2 cells. Furthermore, we demonstrated that access of IL-33 in our model induced TregST2L and promotes the acquisition of regulatory phenotypes of Tregs. These Tregs achieve animportant suppressive activity leading inhibition of CIA. Secondly, despite the expression of IL-33 in the joint and skin of mice with CIA and IMQ induced psoriasis, endogenous IL-33 is notnecessary for the development of these two chronic inflammation models. In addition, the absenceof this cytokine does not alter the T cell response in the CIA or psoriasis. [...]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.